ENSTA Bretagne : Cérémonie de passation du Fanion des élèves-IETA

Première dans l'histoire de l'école, les IETA défileront sur les Champs-Elysées le 14 juillet

École
Formations
Défense
Sur instructions de la ministre des Armées, les élèves IETA défileront le 14 juillet 2021 sur l’avenue des Champs-Elysées. Ce premier défilé sera l’occasion de commémorer les 50 ans de l’école et les 60 ans de la DGA.

67 IETA défileront sous la forme d’un carré de 8 par 8 précédé par une garde au fanion de 3 élèves. Tous bénéficieront d'un entraînement préalable de deux semaines.

En prévision de l'événement, un nouveau fanion a été conçu et homologué par le service historique de la défense pour l’ENSTA Bretagne. De même, la tenue des IETA a été modifiée pour intégrer une épée d’apparat.

Plusieurs étudiants participeront à l'opération de relations publiques qui se tiendra aux Invalides après le défilé, de 13h30 à 17h. Nous vous invitons à découvrir leurs parcours (ci-dessous).

 

ENSTA Bretagne : Portrait de Pauline, IETA

Pauline, IETA promotion 2021, spécialité « Systèmes d'observation et intelligence artificielle »

Pauline a 23 ans. Elle a intégré l'ENSTA Bretagne sur concours en 2017, après 2 années de classes préparatoires en filière MPSI/PSI, au Lycée Chateaubriand à Rennes. Elle achève actuellement sa 4e année de formation d’IETA, spécialité « Systèmes d'observation et intelligence artificielle » et réalise un stage de fin d’étude en R&D de technologies radars pour l'automobile en région brestoise.

Mes proches n’ont pas travaillé dans l'armée, mais j'ai toujours été intéressée par les forces, la défense et l'engagement que cela représente. La technique et les sciences comptent également beaucoup pour moi, j'ai donc décidé d'intégrer le corps des ingénieurs des études et techniques de l'armement qui allie parfaitement ces deux vocations. Les 4 années de formation et la DGA apportent de multiples compétences dans des domaines d’innovation très avancés. Je mettrai immédiatement à profit ce que j'ai appris sur les programmes actuels et je pourrai continuer à monter en compétences pendant plusieurs années afin d’exercer des fonctions variées.

ENSTA Bretagne : Portrait de Marceau, IETA

Marceau, IETA promotion 2021, spécialité « Hydrographie & océanographie (catégorie A) »

Après ses années de classes préparatoires au Lycée Pothiers à Orléans, Marceau a intégré l'ENSTA Bretagne et choisi de se spécialiser en Hydrographie - Océanographie, une formation unique en France. Il réalise actuellement son stage de fin d’étude dans un des laboratoires de recherche d’Ifremer où il développe un modèle de traitement de données par l’IA pour disposer de nouveaux outils numériques de prévision des états de mer. En septembre, il sera affecté au Service Hydrographique et Océanographique de la Marine et embarquera comme ingénieur hydrographe sur les navires de la flotte océanographique française.

La formation d’ingénieur généraliste dispensée à l’ENSTA Bretagne a pleinement répondu à mes attentes, tant sur le plan technique et pratique que sur le plan scientifique, notamment grâce à la possibilité de suivre un double diplôme de master, pour approfondir mes connaissances scientifiques en océanographie.
Ces trois années de formation ont aussi été l’occasion d’un intense investissement personnel dans la vie associative de l’école. J’ai par exemple eu la chance de présider l’organisation du Gala annuel, d’y être musicien. Cette soirée réunit 1100 étudiants, jeunes diplômés, personnels et invités aux ateliers des Capucins de Brest.

ENSTA Bretagne : Portrait de Raphaëlle, IETA

Raphaëlle, IETA promotion 2021, spécialité « Architecture navale »

Raphaëlle a 24 ans et est originaire du Havre. Elle a préparé les concours d’entrée en écoles d’ingénieurs au lycée Pierre Corneille de Rouen et a été admise à l’ENSTA Bretagne en 2017. En 2017-2018, elle réalise sa formation humaine et militaire comprenant un long stage de plusieurs mois dans la Marine Nationale : sur la Frégate de surveillance Ventôse (Martinique Fort de France) et le Patrouilleur Léger Guyanais La Confiance (Cayenne Guyane Française). A l'ENSTA Bretagne, elle a opté pour la voie d'approfondissement "Architecture navale et Offshore" et le profil "structures navales avancées"

J'ai choisi d'intégrer le corps des IETA car c'était la voie qui me permettait d'associer l'architecture navale et le côté militaire. En effet, de tous les navires ce sont les frégates et les sous-marins qui m'ont toujours passionné. L'année de formation humaine et militaire (ou Année 0) fut aussi un argument de poids lors de mon choix car l'idée de partir naviguer pendant près d'un an et d'être sur le terrain, aux côtés des forces était attrayant. Cette expérience fut en effet extrêmement enrichissante, bien sûr humainement mais également techniquement. Cela permet de mieux comprendre les besoins des forces, ce qui est le coeur de notre métier à la DGA. Au cours de ma formation à l'ENSTA Bretagne, j'ai découvert la DGA lors de mes différents stages et de diverses conférences à l'école et cela m'a conforté dans mon choix d'être IETA. 

ENSTA Bretagne : Baptiste, IETA

Baptiste, IETA promotion 2022, spécialité « Architecture navale »

Baptiste a étudié au Lycée Dumont d'Urville à Toulon. En 2017, il intègre l’ENSTA Bretagne et débute sa formation par l'année de découverte des armées. Il y réalise un stage de 8 mois entre Brest et l'Océan Indien, au sein de la Marine nationale, sur le Latouche Tréville, une frégate anti-sous-marine, au tant qu'adjoint au chef-de-service "Flotteur". Il poursuit actuellement sa formation dans le domaine de l'Architecture navale et offshore.

Être IETA , c'est être militaire et devenir ingénieur afin d'équiper au mieux les Forces armées tout en restant au contact des plus récentes innovations technologiques. J'apprécie particulièrement le nombre et la diversité des spécialités sur un même campus qui permettent progressivement de se constituer une très large culture en mécanique, informatique et hydrographie. Grâce au tronc commun de première année, il est rendu possible d'approcher de nombreux domaines d'ingénierie qui ne se limitent pas à notre seule filière.
 

ENSTA Bretagne : Portrait d'Emilie, IETA

Émilie, IETA promotion 2022, spécialité « Systèmes d'observation et IA» 

Émilie a 24 ans et est originaire de Caen. C'est au Lycée Malherbe, filière MP, qu'elle prépare les concours d'entrée en école d'ingénieurs. En 2018, elle est admise à l'ENSTA Bretagne. Elle réalise son stage d'année "0" dans l’Armée de l’Air, au Détachement du Commandement des Forces Aériennes, spécialité fusiller commando de l’air.
A l'ENSTA Bretagne, elle opte pour la spécialité Systèmes d’Observation et Intelligence Artificielle (SOIA). Actuellement, en fin de 2e année, elle effectue une mobilité internationale de plusieurs mois en Belgique au sein du laboratoire d’intelligence artificielle de la VUB sur la thématique de la détection et de l'aide au diagnostic de la schizophrénie grâce au Machine Learning.  

J’ai fait le choix de la formation IETA car cette dernière me permet de donner du sens au métier d’ingénieur, d’avoir le sentiment d’être utile et d’être un lien direct entre les forces et le monde de l’ingénierie pour que les deux puissent se comprendre.  
Au sein de l’école j’apprécie les opportunités de travailler sur des projets de longue durée. La rigueur, la recherche et les compétences des différentes matières qui doivent toutes être exploitées ensemble permet de bien se former et se préparer à ce qui nous sera demandé. Cela permet de plus d’entretenir l’esprit d’équipe, essentiel aujourd’hui.

ENSTA Bretagne : Portrait de Grégoire, IETA

Grégoire, IETA promotion 2021, spécialité « Systèmes pyrotechniques »

Grégoire a 22 ans. Il a réalisé ses années de classes préparatoires aux grandes écoles au Lycée Louis Le Grand à Paris. Il termine actuellement sa scolarité à l'ENSTA Bretagne dans le domaine des systèmes pyrotechniques. Son parcours intègre un semestre de substitution au sein de l'Université Heriott Watt à Edimbourg ainsi qu'un double diplôme de Master réalisé en complément de sa 3e année à l'ENSTA Bretagne avec l'ENSMA. Il réalise actuellement son projet de fin d'études sur la thématique du dimensionnement de propulseur de missile pour un industriel européen.

J'ai découvert la formation IETA lorsque en cherchant des informations sur l'ENSTA Bretagne. J'étais intéressé par la formation pyrotechnie proposé par l'école et la perspective de travailler pour la défense, ainsi que l’occasion de découvrir comment fonctionne le monde des forces armées, m’ont tout de suite attiré. Ces quatre années de formation ont affirmé mon choix et je suis fier de bientôt pouvoir mettre mon savoir-faire au service de la France.

ENSTA Bretagne : Quentin, IETA

Quentin, IETA promotion 2022, parcours ISAE-Supaéro « constructions aéronautiques »

Quentin a 24 ans et est originaire de la région lyonnaise. Il a effectué ses deux années de classes préparatoires à Lyon au Lycée la Martinière Monplaisir (PCSI/PSI). Après l'année de formation initiale qu'il a réalisé au sein de la Brigade de Sapeurs-Pompiers de Paris, il intègre l'ENSTA Bretagne, puis choisi de rejoindre l'ISAE Supaero et sa spécialité "Constructions Aéronautiques".

J’ai choisi d’intégrer l’ENSTA Bretagne pour devenir Ingénieur des Etudes et Techniques de l’Armement, étant fortement intéressé par la formation et les perspectives de carrières proposées par la direction générale de l’Armement. J’ai été attiré d’une part par l’expertise très présente dans les différents postes d’ingénieurs à la DGA. C’est cette mission clé, entre l’identification des besoins des forces et la conduite de programmes de conception et de réalisation avec les industriels qui m’a plu à la DGA : travailler au contact des forces, comprendre leurs besoins pour y apporter des solutions. Autre point d’intérêt, le métier d’IETA offre beaucoup de mobilité et de possibilités d’évolution.