ARCAD est une équipe pluridisciplinaire en électronique et informatique.

Raison d'être de l'équipe ARCAD : les objectifs applicatifs 

  • hautes performances
  • basse consommation d'énergie
  • haute sécurité (résistance aux attaques) et fiabilité (résistance aux pannes)
  • faible coût (petite surface et flexibilité par reconfiguration)
     

Axes de recherche au niveau des architectures matérielles

  • fonctions analogiques/numériques, unités de calcul, blocs IP
  • accélérateurs, processeur dédiés
  • architectures reconfigurables : CGRA, dédiées, virtuelles
  • architectures parallèles
  • architectures sécurisées, protections contre des attaques logiques et physiques
     

Axes de recherche au niveau des outils et supports logiciels 

  • CAO spécialisée : synthèse, P&R, génération d'opérateurs
  • synthèse de haut niveau
  • bibliothèques spécifiques proches de l'architecture
     

Compétences pluridisciplinaires en systèmes numériques, électroniques et informatiques

  • Systèmes embarqués
  • Sécurité informatique
  • Logiciel embarqué
  • Accélérateurs matériels / FPGAs
  • Co-conception
  • Processeurs
  • Compilation 
  • Codesign 
  • Adéquation algorithme architecture 
  • Prototypage 
exemples de projets
Protection contre le vol de propriété intellectuelle en Electronique : techniques d'obfuscation de code
  • Nom du programme de recherche : "Protection contre le vol de propriété intellectuelle en électronique : techniques d'obfuscation de code pour les chaînes de synthèse HLS en mode SaaS"
  • débuté fin 2017
  • financé par la région Bretagne
  • piloté par Jean-Christophe LE LANN (enseignant chercheur)
  • partenaire : Politechnico di Milano (école polytechnique d'ingénieurs de Milan)
  • thèse d'Hannah BOENNING BADIER soutenue en 2021

La doctorante et l’équipe ont exploré plusieurs pistes prometteuses en matière d'obfuscation (sécurité par l'obscurité), qui consiste à intégrer un « tatouage » discret dans un code informatique, à l'aide de techniques d'intelligence artificielle.

Ces travaux ont également conçu des chevaux de Troie afin de mieux comprendre les implications de telles menaces matérielles et d'envisager des parades au moment de la conception.

Jean-Christophe Le Lann : « Ces travaux originaux vont se poursuivre avec le soutien du Pôle d’Excellence Cyber. Ils intéressent la DGA et feront l’objet d’une seconde thèse qui débute en 2022. »
 

contact

Loïc Lagadec
Enseignant-chercheur
Département STIC
Lab-STICC, pôle SHARP, équipe ARCAD