ENSTA Bretagne : formation d'ingénieur en systèmes pyrotechniques
MBDA

Aziliz, apprentie-ingénieure dans le secteur de la défense

14 avril 2020
Diplômée d’un DUT Mesures Physiques, Aziliz a rejoint l’ENSTA Bretagne en septembre 2019 pour sa formation d’ingénieur par alternance.
Elle nous explique ce qui lui apporte la formation et donne quelques conseils aux candidats à l’apprentissage.
Aziliz
Promotion 2022
Apprentie-ingénieure

Quel a été votre parcours avant d’intégrer l’ENSTA Bretagne ?

J’ai passé mes années lycée à Brest. Après l’obtention de mon Bac Scientifique (SVT option Européenne, mention Assez Bien), je me suis orientée vers un DUT Mesures Physiques (option MCPC : Matériaux et Contrôles Physico-Chimique) à l’IUT de Lannion au cours duquel j’ai réalisé un stage au centre de R&D Michelin à Clermont-Ferrand.  

Pourquoi avez-vous choisi l’ENSTA Bretagne ? 

Je me suis renseignée lors des forums d’informations (Azimut, au lycée, …), sur les écoles d’ingénieurs et j’ai constaté que les formations proposées par l’ENSTA Bretagne correspondaient à mes attentes. J’ai particulièrement apprécié le fait que l’école soit très bien notée dans le classement des écoles d’ingénieurs en France, que ce soit sur la qualité des enseignements, la vie sur le campus, le bon vivre, les débouchés suite au diplôme et l’apprentissage.

Dans quelle entreprise réalisez-vous votre alternance ? 

Je réalise mon alternance chez MBDA au Plessis-Robinson (à 10km de Paris). C’est le premier fabriquant de missiles et de systèmes de missiles européen. Je suis dans un service qui conçoit des systèmes d’armes pour des cibles maritimes ou terrestres. 

Qu’est-ce-que l’alternance vous apporte ?

L’alternance m’apporte une expérience professionnelle, dans un domaine de haute technologie et une rémunération.  Elle permet également de mieux comprendre le monde de l’industrie et de pouvoir gagner en assurance et en autonomie. De plus, si tout se passe bien au cours des 3 années d’apprentissage, je pourrai obtenir un CDI dans mon entreprise en sortie d’école.

Nous approchons du terme de la première année, quel est votre bilan ?
Est-ce facile de concilier les temps en entreprise et les temps en école ?

C’est une évidence :  j’ai définitivement fait le bon choix de formation ! C’est vrai qu’au début le rythme école/entreprise surprend un peu mais on s’adapte assez vite finalement. Pendant la période à l‘ENSTA Bretagne tout est fait pour que l’on se concentre uniquement sur les cours et les partiels. Ainsi, pendant la période en entreprise, nous sommes pleinement investis dans notre travail.

Concernant le confinement, comment cela se passe-t-il pour vous ? Réussissez-vous à poursuivre études et missions en entreprise ?

Au début du confinement, nous étions en temps de formation et, plus particulièrement, en semaine de partiels. On a pu effectuer certains partiels à distance mais les autres ont été reportés. Actuellement, je suis en période entreprise. Mon maître d’apprentissage m’a confié quelques missions à effectuer depuis mon domicile. Trois fois par semaine nous faisons le point ensemble par téléphone.

Auriez-vous un/des conseil(s) à donner aux étudiants qui vont prochainement rechercher un terrain d'alternance ?

Mon premier conseil serait de commencer dès maintenant la recherche de terrains d’apprentissage. En temps normal, certaines entreprises peuvent mettre du temps avant de répondre ou d’analyser les candidatures. Dans cette période exceptionnelle de confinement, ce phénomène pourrait s’amplifier. Il faudra être patient, mais il faut se rassurer, tous les futurs apprentis de France sont dans le même bateau. 
Rappelez-vous que les entreprises recrutent tous les ans des apprentis donc elles ne vous oublieront pas. 

Mon deuxième conseil est de bien cibler les offres qui vous intéressent : ne postulez pas à tout ce que vous trouvez et, lors des entretiens, restez naturel et ne stressez pas !