ENSTA Bretagne : Mécanique, automatique

Rémi au service des start-up innovantes et Escape Games

25 mai 2020
Rémi est un passionné, un touche-à-tout qui ne souhaite pas s’enfermer dans un domaine. Après sept années passées dans une entreprise de robotique sous-marine, il a décidé de créer son entreprise. Il intervient sur des projets très variés : de la conception mécanique pour une start-up innovante à la création de mécanismes originaux pour Escape games.
Rémi
2012
Créateur et dirigeant de l’entreprise Calipsa

Pourriez-vous nous expliquer les grandes lignes de votre parcours ? 

D’un point de vue scolaire, mon parcours est assez classique. J’ai intégré l’ENSTA Bretagne après deux années de classes préparatoires dans les filières PTSI (Physique, Technologie et Sciences de l’Ingénieur) puis PT (Physique, Technologie).
J’ai ensuite intégré la formation d’ingénieur généraliste de l’ENSTA Bretagne. En dernière année, j’ai choisi de me spécialiser dans le domaine de l’informatique et de l’automatique

La robotique m’intéressait beaucoup et j’étais également passionné par la mer. Alors, quand en sortie d’école j’ai eu l’opportunité de rejoindre l’entreprise RTsys spécialisée dans les drones sous-marins, je n’ai pas hésité !

Contrairement à ce que l’on pourrait imaginer, mon poste n’était pas centré sur la partie informatique embarquée mais sur la partie mécanique. J’ai travaillé sur les nombreux robots que propose la société, en collaboration avec mes collègues en charge des systèmes électroniques.

Au bout de 7 ans, j’ai eu envie de donner un nouvel élan à ma carrière. J’ai décidé de créer mon entreprise, Calipsa : un bureau d’études en mécatronique.

Près de 10 ans après votre départ de l’ENSTA Bretagne, vous revenez dans les locaux de l’école. Pourriez-vous nous présenter le projet sur lequel vous travaillez actuellement ?

J’interviens à l’ENSTA Bretagne en réponse à la demande de la start-up Ianira. Ses dirigeants m’ont sollicité pour revoir le design mécanique de leur produit. Il s’agit d’un marqueur et d’une valise de déclenchement acoustique destinés aux plongeurs qui souhaitent marquer une position au fond de l’eau. Admettons, par exemple, qu’ils découvrent un objet au fond de l’eau, ils laissent un marqueur sur place. Le système leur permettra de revenir ensuite sur les lieux en identifiant précisément l’endroit à explorer.  

Un prototype avait déjà été créé. Mon intervention porte sur l’industrialisation du système. J’ai donc développé un nouveau design mécanique qui intègre le système électronique développé par l’ENSTA Bretagne. Je définis le dossier d’industrialisation, ainsi quand Ianira passera commande, les sous-traitants sauront précisément quel est le cahier des charges à respecter et seront en mesure de livrer un produit fini.

En dehors de ce projet, quelles sont les activités de votre entreprise Calipsa ?

L’entreprise Calipsa se positionne sur 2 volets. Le premier est l’ingénierie. Il s’agit de projets tels que celui mené avec Ianira.

Pour le second volet, j’ai fait le choix de me diversifier dans un secteur assez ludique : les escape games. J’ai développé toute une gamme de produits clés en main pour les salles. Un novice en informatique et électronique, pourra facilement utiliser mes produits. Ce sont des solutions faciles à mettre en œuvre dans une gamme de prix abordable. Le premier Escape game avec qui je travaille ouvrira sa nouvelle salle  prochainement. Il est situé à St Nazaire.

Pour finir, quel regard portez-vous-sur votre formation ?

L’ENSTA Bretagne est une école d’ingénieurs généraliste. Même si l’on se spécialise dans une voie, on apprend à apprendre. C’est ce que ce je fais encore aujourd’hui au quotidien. C’est une manière de ne pas s’enfermer dans un domaine, de toucher à différents projets, différentes disciplines. Je trouve cela passionnant !