ENSTA Bretagne : remise des diplômes à la promotion 2021
© ENSTA Bretagne / Julien Ogor, Studio Lambé

CPER 21-27 : 6 projets scientifiques et 3 projets immobiliers d'ENSTA Bretagne financés

École
Recherche
Vie Étudiante
Sciences Mécaniques
Sciences et Technologies de l’Information et de la Communication
9 projets ENSTA Bretagne d'un montant total de 21,25 Millions d'euros sont inscrits au Contrat de Plan Etat-Région breton 2021-2027, signé ce mardi 15 mars à Rennes. Ces programmes d'investissement scientifiques et immobiliers répondent aux enjeux stratégiques de la région, de l'Etat et de l'Europe dans les domaines de la croissance bleue, de l'économie numérique sécurisée et responsable, de la production industrielle intelligente et de l'amélioration des performances énergétiques des bâtiments.
CPER

Le CPER breton a été signé mardi 15 mars 2022 par le Premier ministre et le président du Conseil régional de Bretagne. 

Outil historique des politiques publiques, les contrats de Plan Etat-Région (CPER) représentent des investissements structurants pour les territoires. Les fortes ambitions du nouveau CPER 2021-2027, dont l’élaboration a débuté pendant la crise sanitaire, sont soutenues par des investissements sans précédents, avec une enveloppe de 400 millions d’euros pour l’enseignement supérieur et la recherche en Bretagne.

ENSTA Bretagne a reçu le soutien du CPER Bretagne pour un montant total de 21,250 M€.

Cette enveloppe va financer l’acquisition de moyens expérimentaux pour la conduite de 6 programmes scientifiques, en sciences mécaniques et STIC. Ces financements vont également permettre la construction et la réhabilitation de bâtiments sur le campus d'ENSTA Bretagne : rénovation de la résidence des élèves, nouveau bâtiment en robotique et rénovations énergétiques dans l’école.

Les 6 projets scientifiques retenus

IF-SYS-MER (ingénierie marine, conception navale)

Le projet IF-SYS-MER est porté par ENSTA Bretagne et piloté par Sylvain Calloch enseignant chercheur d’ENSTA Bretagne et du laboratoire IRDL (Institut de Recherche Dupuy de Lôme).

L’objectif est de renforcer le positionnement de la pointe bretonne dans le domaine de l’ingénierie marine et de la conception navale, en prenant en compte les enjeux actuels et futurs des systèmes en mer.

Le projet scientifique englobe des thèmes clés des systèmes en interaction dynamique avec le milieu marin, à hautes exigences de performances, qu’il s’agisse de navires civils, de navires et sous-marins militaires ou de plateforme offshore d’énergies marines : nouveaux matériaux, vieillissement des structures, assemblages, caractérisation des contraintes et effets de l’environnement marin, systèmes de conversion d’énergie marine.

IF-SYS-MER réunit 7 établissements partenaires, dont 2 universités (UBS, UBO) et 5 écoles d’ingénieurs (ENSTA Bretagne, ENIB, Ecole Navale, IMT Atlantique et INSA de Rennes) et 4 laboratoires de recherche bretons (IRDL, IRENAV, LAB-STICC et LGCGM).

  • Le budget global du projet s’élève à 6,75 M€, financé pour 3,329M€ par le CPER.

ObsOCéan (observation des océans)

Porté par IFREMER, ObsOcéan regroupe le SHOM, l’UBO, Météo France, le CNRS, ENSTA Bretagne et l’ISEN.

Il vise à consolider le positionnement des acteurs bretons dans l’observation in situ de l’océan : de la surface jusqu’au fond, du large à la côte, de la grande échelle à la haute résolution.

  • Le financement obtenu par l’école va permettre d’acquérir et d’améliorer les systèmes d’observation de l’océan avec une aide de 320 k€ du CPER. Contact : Pierre Bosser, enseignant-chercheur ENSTA Bretagne / Lab-STICC.

SpaceTechDroneTech (technologies spatiales et drones)

Le projet, porté par l’UBO, vise à consolider la recherche et l’innovation dans le domaine des petits satellites, des drones et des applications qui peuvent en découler, au travers du déploiement d’infrastructures dédiées. 

Ce projet intègre l’acquisition de divers matériels dont, pour ENSTA Bretagne, l’équipement d’un nouveau bâtiment en robotique, la réhabilitation de la chambre anéchoïque et de nouveaux moyens pour l’observation de l’environnement. 

Y contribuent ensemble 4 laboratoires (Lab-STICC, IRENAV, IETR et IPR) représentant 9 établissements en Bretagne : ENSTA Bretagne, UBO, IMT Atlantique, ENIB, Ecole Navale, le CNRS, INSA et l’Université de Rennes 1.

  • Le CPER y finance 1 570 k€ de moyens expérimentaux. Contacts : Ali Khenchaf et Fabrice Le Bars, enseignants-chercheurs ENSTA Bretagne / Lab-STICC.

 

RACAM (moyens de simulation interconnectés pour la cyber maritime)

Porté par ENSTA Bretagne avec une participation de l’UBS, le projet est piloté par Loïc Lagadec, enseignant-chercheur ENSTA Bretagne au laboratoire Lab-STICC.

Le projet RACAM vise à mettre en place des moyens de simulation grandeur réelle interconnectés pour la cyber sécurité maritime. 

  • L’école sera soutenue pour 2 360 k€ par le CPER pour l'acquisition de ces matériels.

 

Industrie du futur (digitalisation de l’industrie)

Le projet est porté par l’UBS, avec pour objectif de développer une plateforme régionale qui réponde aux enjeux de la digitalisation de l’industrie. 

  • Les achats de moyens d'expérimentation d'ENSTA Bretagne seront soutenus à hauteur de 170 k€. Contact : Joël Champeau, enseignant-chercheur ENSTA Bretagne / Lab-STICC.

 

Mat & Trans (matériaux pour la transition écologique)

Mat&Trans porté par l’Université de Rennes 1, vise à soutenir les activités pluridisciplinaires en matériaux pour les transitions et le développement durable.

Pour l’école, il s’agit d’acquérir du matériel de haute précision pour la pyrotechnie et entre autres une caméra rapide.

  • Ces matériels sont financés à hauteur de 300 k€ par le CPER. Contact : Michel Arrigoni, enseignant-chercheur ENSTA Bretagne / IRDL.

 

Des aides aux investissements immobiliers

La rénovation et l’amélioration énergétique de la résidence des élèves

Le projet soutenu à hauteur de 10 Millions d'euros permettra l’installation de sanitaires et kitchenettes dans chaque chambre des 6 bâtiments de la résidence, qui seront rénovés afin d’améliorer également leur performance énergétique.

7 étapes sont prévues : une première d’étude puis 6 tranches de travaux de façon à réduire l'impact sur la capacité d’accueil des étudiants résident à l’école.

La finalisation de l’ensemble de l’opération est souhaitée pour 2027. 

Rénovation énergétique du campus 

Il s’agit de rénover les toitures terrasses et de remplacer les huisseries de plusieurs anciens bâtiments.
La rénovation énergétique du campus est financée à hauteur de 1,4 M€. 

Construction d’un bâtiment de robotique

La construction d’un bâtiment scientifique dédié à la robotique a été actée pour 1,8 M€. Le calendrier prévoit son exploitation dès 2024.