Évaluation des laboratoires : des résultats très positifs

Au cours du 1er semestre 2016, deux laboratoires (lab-STICC et IRDL), dans lesquels l’ENSTA Bretagne est fortement impliquée (co-tutelle), ont été évalués par l’HCERES . La visite du Haut Conseil de l’Évaluation de la Recherche et de l’Enseignement Supérieur a nécessité un important travail de préparation et s’est conclu par de nombreuses appréciations positives : une belle récompense pour les équipes !

 

Institut de recherche Dupuy de Lôme (IRDL - FRE 3744)

[Chiffres clés]
300 membres, 5 pôles, 5 établissements et organismes partenaires : UBS, ENSTA Bretagne, UBO, ENIB, CNRS

Composé de 15 directeurs de recherche, et professeurs des universités issus de 15 laboratoires de toute la France, le comité d’évaluation HCERES a successivement visité les sites brestois et le site lorientais fin janvier 2016. Leur évaluation prend en compte le bilan des anciens laboratoires (LBMS à Brest et Limat-B à Lorient) ainsi que le projet scientifique du nouveau laboratoire, l’IRDL.

L’HCERES a relevé de nombreux points forts dans l’évaluation de l’Institut de Recherche Dupuy de Lôme. Le
projet scientifique est original et ambitieux. Le rapport entre études amont et appliquées est bien équilibré. Les interactions avec les entreprises de différents domaines d’activité sont particulièrement dynamiques.

Enfin, la formation par la recherche est d’excellente qualité : la provenance des doctorants est diversifiée, la vie du laboratoire est dynamique et l’intégration professionnelle des jeunes docteurs, une fois la thèse soutenue, est rapide
et à des postes très intéressants.

 

logo Lab-STICC

Lab-STICC - UMR 6285

[Chiffres clés]
600 membres, 3 pôles et 11 équipes, 6 établissements et organismes partenaires : Télécom Bretagne, UBO, UBS, ENSTA Bretagne, ENIB

Lors de la précédente évaluation du Lab-STICC (par l’AERES, ancêtre de l’HCERES) en 2012, l’ouverture du laboratoire à deux nouveaux établissements, dont l’ENSTA Bretagne, avait été perçu comme une belle opportunité, mais également un risque pour les auditeurs.

Cinq ans plus tard, le nouvel ensemble est devenu, selon l’HCERES : « un acteur incontournable dans le domaine des STIC en Bretagne. (…) L’unité est reconnue sur certaines recherches d’excellence comme par exemple, en télécommunications, et pour ses activités STIC en relation avec la mer ».

C’est donc un pari réussi pour les 5 établissements en cotutelle avec le CNRS dont le projet scientifique se résume par « des capteurs à la connaissance : communiquer et décider ». L’excellente production des équipes a été soulignée, tout comme sa forte interaction avec le territoire et son environnement économique et social.

La nouvelle équipe « Prasys », dirigée par Isabelle Quidu, enseignant-chercheur à l’ENSTA Bretagne, a été présentée lors de l’évaluation. Elle a reçu un avis favorable du comité qui lui demande par ailleurs de «développer sa spécificité, légitime, de la robotique appliquée à la mer». Les experts ont souligné «La bonne complémentarité entre les TIC et la robotique est un point fort de la future équipe, encore renforcé par le contexte maritime, objet déjà de travaux consistants. L’équipe devrait facilement trouver sa place et son identité en France».

 

En savoir plus