29-06-2018

Etudiante et globe trotteuse

Marine, étudiante à l'ENSTA Bretagne et globe trotteuse. Sur la photo en périple en Nouvelle-Zélande

Marine en balade dans les îles du Sud de la Nouvelle-Zélande.

A 24 ans, Marine a déjà exploré une bonne partie du monde. Etudiante à l’ENSTA Bretagne (spécialité hydrographie et océanographie), elle a tout mis en ½uvre pour associer études et voyages.

Marine est née en Martinique et a grandi en Guyane. Elle débute ses études supérieures à Cayenne à l’Université Antilles-Guyane(licence en Biologie-Biochimie)  puis à l’Université Laval à Québec, au Canada. Elle a un coup de c½ur pour l’océanographie et la climatologie. Elle décide de préparer un Master en Biologie et Ecologie tropicale en Guadeloupe et à l’UQAR à Rimouski (Québec). A la suite de ce M1, elle s’oriente vers un diplôme d’ingénieur et est admise à l’ENSTA Bretagne en 2e année (équivalent à une 1ère année de Master), en septembre 2015. 

Arrivée à Brest, elle s’adapte rapidement à la vie sur le continent et découvre l’hydrographie. Elle apprend les levés hydrographiques mais aussi à coder et à programmer, c’est une belle découverte. Ce qui la motive beaucoup c’est la possibilité de faire une année de césure, l’occasion pour elle de poursuivre ses voyages à travers le monde. A la fin de son année, elle part en stage à Wellington en Nouvelle-Zélande au sein du National Institute of Water and Atmosphere (NIWA). Puis débute son année de césure. 

Pendant cette année de césure, Marine enchaîne les aventures : petits boulots aux Îles Fidji et au Vanuatu (Océanie), voyage en catamaran, périple à vélo dans le sud de la Nouvelle-Zélande, Ski au Japon, visite de la Corée du Sud et de Taïwan, sans oublier un retour chez ses parents en Guyane et un détour par l’Argentine et le Chili, pour travailler son espagnol ! Après tous ces voyages, Marine reprend sa vie d’élève ingénieur à l’ENSTA Bretagne.

 

En photo de gauche à droite : 1/ Marine en stage de fin d'études en Espagne, 2/ Séjour en Corée du Sud, 3/ Visite du Japon (Nagano)

De retour à Brest, elle poursuit sa spécialisation en hydrographie et océanographie et complète sa formation par un Master en Géophysique Marine. Dans le cadre de son Projet de Fin d’Etudes, elle part pour 5 mois à l’Université de Cadiz en Espagne où se trouve un important département de chercheurs en géophysique (et un spot de Kitesurf très réputé !). Son PFE porte sur l’analyse de la capacité de récupération naturelle des plages de Cadiz, c’est-à-dire, l’évolution post-tempête de quatre plages en incluant des paramètres de houle et de vagues. 

Marine a déjà anticipé la fin de son stage puisqu’elle a signé un CDI chez DEME, une entreprise belge de dragage offshore. Elle exercera en tant qu’Online Surveyor sur des bateaux en mer du Nord, pour poser des éoliennes offshores et des câbles sous-marins. Une carrière qui s’annonce donc déjà très internationale, au grand bonheur de Marine. 

En savoir plus sur...