12-07-2016

L’équipe brestoise ENSTA Bretagne / Lab-Sticc remporte le concours européen de robotique autonome SAUC-E 2016

Le 8 juillet 2016, l’équipe robotique ENSTA Bretagne, faisant partie du laboratoire Lab-Sticc, est montée sur la première marche du podium au concours étudiant européen de robots sous-marins autonomes « SAUC-E 2016 » (Student Autonomous Underwater Vehicle Challenge – Europe), devant l’université allemande de Kiel (2e prix) et l’université italienne de Florence (3e prix).

Victoire de l'ENSTA Bretagne au concours SAUC-E 2016

SAUC-E est une compétition européenne annuelle créée en 2006 pour stimuler les recherches en robotique sous-marine autonome.

Ce concours réunit étudiants, doctorants et chercheurs d’universités de référence en robotique marine et leur soumet chaque année de nouveaux défis, de plus en plus complexes. La compétition est portée par l'OTAN et l’ONR (Office of Naval Research, Etats-Unis) et se déroule en Italie, à La Spezia, au CMRE : Centre for Maritime Research and Experimental (ex NURC : NATO Undersea Research Centre).

ENSTA Bretagne est le seul établissement français présent à cette compétition. L'équipe est plusieurs fois montée sur le podium du concours SAUC-E depuis sa création et elle n’a cessé d’améliorer ses résultats. Du 1er au 8 juillet 2016, 8 équipes européennes se sont affrontées.

Pour la première fois, ENSTA Bretagne occupe seule la plus haute marche du podium.

Fabrice Le Bars (au centre de la photo), enseignant chercheur ENSTA Bretagne, pilote brillamment l’équipe SAUC-E ENSTA Bretagne depuis plusieurs années : « Les robots conçus par les équipes étudiantes doivent exécuter une série d'épreuves de manière parfaitement autonome. Nous avons réussi à faire une démonstration de collaboration entre notre robot sous-marin et un robot catamaran : le sous-marin suit le bord de la zone de compétition ; s'il détecte une anomalie (bouée orange), il appelle le catamaran pour qu'il vienne l'observer du dessus et indiquer si la lumière au-dessus de la bouée est allumée. Peu d'équipes ont abordé cette épreuve difficile. La plupart des défis impliquent de savoir bien estimer la position du robot sous-marin malgré les limites des capteurs à bas coûts utilisés. Les méthodes développées dans nos travaux de recherche avec le calcul par intervalles se montrent particulièrement bien adaptées pour gérer simplement ces types de problèmes de localisation et de fusion de données. »

Préparatifs sur le robot catamaran de l'équipe ENSTA Bretagne

 

En savoir plus