ENSTA Bretagne : traversée de l’Atlantique
© Curtistornade

Embarquez avec Maxime, élève-ingénieur, pour une traversée de l’Atlantique

Vie Étudiante
Après ses deux premières années passées à l’ENSTA Bretagne, Maxime étudiant en architecture navale et offshore, a décidé de prendre une année de césure afin de réaliser un tour de l’Atlantique. Ce projet a commencé à germer pendant le premier confinement ce qui l’a poussé à acheter un bateau l’été dernier. Cet élève-ingénieur motivé est bien soutenu par les voileux de l’école, l’association HydroChallenge et la Sailing Team dont il était le vice-président. Il partage avec nous cette belle aventure.

Le projet

Le but de ce projet est de faire le tour de l’Atlantique à la voile, sur un vieux voilier de 1979, un first 30 dont le nom est « JP ». Maxime prépare ce bateau avec l’aide de ses amis depuis plusieurs mois maintenant.

ENSTA Bretagne : traversée de l'Atlantique : parcours

Les dates prévisionnelles (qui dépendent bien sûr de la météo et des possibles avaries) :

  • Départ de Brest le 25 septembre
  • Arrivée aux Antilles courant décembre
  • Départ pour la transatlantique Nord mi-avril
  • Retour en France fin juin.

Cette aventure me permet de découvrir le monde, de rencontrer des personnes de cultures différentes, ce qui est très enrichissant. Grâce à ce bateau, je peux vivre des moments de partage incroyables avec mes camarades et amis de l’ENSTA Bretagne avec qui j’ai beaucoup navigué au sein de la sailing team. Je compte bien continuer cette dynamique de rencontre et de partage.

ENSTA Bretagne : traversée de l'Atlantique
© Curtistornade

L’équipage

Benjamin, également étudiant à l’ENSTA Bretagne en spécialité architecture navale et offshore, sera le co-skipper de Maxime jusqu’à Noël, et donc jusqu’à l’arrivée aux Antilles (plus précisément à Tobago Island).

Le père de Maxime et le frère de Benjamin se joignent à eux pour le départ, et cela pendant 3 semaines, jusqu’aux îles Canaries.

Une fois Benjamin parti, Maxime naviguera à la découverte des Antilles pendant 3 mois, seul. Puis Paul, un ami qu’il a rencontré pendant son stage en tant qu’assistant ingénieur, va le rejoindre en avril en Guadeloupe afin de faire la transatlantique retour. Ils rentreront donc en France.

    La préparation

    Maxime, Benjamin et Paul ont travaillé tous les trois sur le bateau :

    • Maxime et Benjamin ont installé des panneaux solaires sur le bateau, refait le circuit électrique, révisé les voiles et le moteur.
    • Maxime et Paul ont installé un nouvel auto-pilote afin de pouvoir effectuer la traversée sereinement notamment lors des longues navigations.

    Nous apprenons énormément lors de cette préparation sur différents aspects : que ce soit le travail du bois (la nouvelle barre franche est fabriquée à partir d’une poutre de chêne), la mécanique et bien sûr la voile en général. J’ai eu de la chance de faire mon stage dans une équipe de course au large, ce qui m’a permis de pouvoir poser des questions à des personnes compétentes et d’apprendre un maximum. J'ai aussi pu faire un stage de survie pendant 3 jours afin d’être prêt à toute éventualité !

    ENSTA Bretagne : traversée de l'Atlantique
    © Curtistornade

    En plus d’être une aventure humaine extraordinaire (le fait de passer 25 jours avec un ami sur un petit voilier de 9 mètres au milieu de l’océan n’est pas banal), c’est un très bon complément dans ma formation. En effet, avec Benjamin, nous souhaitons devenir architectes navals dans le monde de la voile. Ainsi en préparant notre bateau, en naviguant pendant un an, nous acquérons des compétences qui nous seront très utiles pour la suite.