ENSTA Bretagne : Deux robots avant leur mise à l'eau en rade de Brest
Deux robots avant leur mise à l'eau en rade de Brest

Les experts de la robotique marine réunis à Brest

Recherche
Robotique
du
au
L’équipe robotique de l’ENSTA Bretagne (laboratoire Lab-STICC), est bien identifiée de la communauté internationale. Elle renouvelle, les 13 et 15 octobre 2020, l’organisation de la conférence scientifique « MOQESM » sur la robotique marine d’exploration : deux journées de visio-conférences pour faire le point des dernières avancées avec des experts français et internationaux.
ENSTA Bretagne : recherche en sciences et technologie de l'information et de la communication
Simon Rohou

Quels défis scientifiques en robotique marine ? 

L’ acronyme MOQESM désigne la thématique du « MOnitoring Quantitatif de l’Environnement Sous-Marin ». Il s’agit d’explorer le monde sous-marin à l’aide de robots : cartographier les fonds, réaliser de l’imagerie sous-marine, du fond et de la colonne d’eau, effectuer différentes mesures (salinité, température…) à l’aide de robots autonomes, capables de réunir de nombreuses données lors de missions de longue durée (plusieurs mois) et de se géolocaliser, sans refaire surface et sans GPS.

Ces robots doivent avoir la faculté à couvrir de vastes étendues en mer, à toutes les profondeurs. Or une difficulté demeure : réussir à concevoir des robots capables de se géolocaliser, les ondes GPS ne passant pas sous la surface de la mer. D’autres méthodes et technologies doivent alors être imaginées. Plusieurs laboratoires de recherche s’y emploient dans le monde. A l’échelle nationale, l’ENSTA Bretagne et le laboratoire Lab-STICC jouent un rôle clé dans ce domaine depuis près de 20 ans. 

L’une des méthodes explorées prend appui sur l’analyse des données acquises pour en déduire la localisation et organiser le pilotage et la mission du robot. Localisation et cartographie simultanées, conduites de manière répétées, permettraient une localisation précise et fiable d’un robot sous-marin et des missions de longues et très longues durées. Plusieurs thèses sur ce thème ont été menées à l’ENSTA Bretagne (laboratoire Lab-STICC), avec des entreprises de technologies sous-marines et la DGA, notamment celle de Simon Rohou, prix de thèse robotique du CNRS en 2017, et celle de Jérémy Nicolas, soutenue en 2017 également.

MOQESM’2020 constitue la 6e édition de cette conférence de robotique marine conduite à Brest sous le pilotage de l’ENSTA Bretagne, dans le cadre de la SeaTechWeek. C’est un des RDV d’experts attendus dans la communauté scientifique française de robotique marine. Elle parvient tous les deux ans à attirer des spécialistes internationaux du domaine pour dresser un panorama des progrès scientifiques et défis en robotique marine.

MOQESM’2020 : comité scientifique et chercheurs internationaux présents

Pour l’édition 2020, le comité scientifique a sélectionné une vingtaine d’exposés particulièrement adaptés à la thématique et aux enjeux. 

Le comité scientifique de MOQESM est composé de 4 chercheurs français, dont deux brestois.

  • Pr. Simon ROHOU, enseignant-chercheur à l’ENSTA Bretagne en robotique autonome et robotique marine, membre du laboratoire Lab-STICC et responsable France du GT de robotique marine du CNRS.
  • Pr. Luc JAULIN, enseignant-chercheur à l’ENSTA Bretagne en robotique autonome et robotique marine, responsable des enseignements de robotique à l’ENSTA Bretagne depuis une quinzaine d’années, membre du laboratoire Lab-STICC. + d’infos
  • Pr. Vincent CREUZE, enseignant-chercheur en robotique de l’Université de Montpellier.
  • Pr. Frédéric PLUMET, enseignant-chercheur en robotique à l’ISIR (UPMC, Paris)

Parmi les chercheurs présents, citons deux scientifiques attendus, l’un espagnol, l’autre australien.

  • Pr. Raphaël GARCIA, chercheur en robotique et vision sous-marine, fondateur et directeur d’Underwater Vision Lab (UVL), important laboratoire de robotique marine, faisant partie de l’Université de Gérone (Espagne).
  • Pr. Karl SAMMUT, spécialiste en planification de trajectoires de robots sous-marins, directeur du centre d’ingénierie marine (Center for Maritime Engineering), Université de Flinders (Australie). 

Vidéo de présentation de MOQESM’2020

contact

Luc Jaulin
Enseignant-chercheur
Membre du laboratoire Lab-STICC, UMR CNRS 6285
+33 (0)2 98 34 89 10