ENSTA Bretagne ; Exposition de l'association Enstaqua sur la pollution marine

L’Appel des océans : une exposition physique et virtuelle à ne pas manquer

Vie Étudiante
La pollution marine et l'urgence actuelle à laquelle les océans font face sont au cœur de l’exposition « L’Appel des Océans ». L’équipe exposition du club ENSTAqua travaille avec ardeur sur ce projet depuis plusieurs mois.

L’ensemble des œuvres et créations est à découvrir dans le grand hall de l’ENSTA Bretagne du 11 mars au 9 avril. L’exposition est également disponible en version virtuelle ici.

Judicaël, élève-ingénieur en 3e année à l’ENSTA Bretagne en spécialité Hydrographie-Océanographie et porteur du projet revient avec nous sur l’exposition.

ENSTA Bretagne : Le club ENSTAQUA devant l'exposition "l'appel des océans"

Comment vous est venue l’idée de faire cette exposition ?

Le projet « L’appel des Océans » fait suite à différentes actions menées depuis 2017. En effet, lors de ma première année à l’ENSTA Bretagne (en 2017), je faisais partie de l’association Enactus dans le cadre du projet ENSTAqua. J’intervenais alors dans les écoles primaires afin de sensibiliser les enfants à la protection des océans. 

Aujourd’hui, l’objectif de l’exposition physique et virtuelle « L’Appel des Océans » est de toucher le plus grand nombre sur ce sujet grâce à des contenus scientifiques et artistiques. Nous faisons passer un message tout en promouvant l’art dans notre école d’ingénieurs.

Qui sont les membres de votre équipe ? 

L’équipe est constituée de 3  étudiantes et de 5 étudiants : Noa, Léna, Lou, Lilian, Théo, Maël, Pradosh et moi-même. D’autres élèves-ingénieurs ont contribué au projet grâce à de la création de contenu informatif.

Ce travail a avant tout été collectif. Pour ma part, je me suis occupé de l’organisation et du management de l’exposition depuis début octobre. Il fallait s’occuper de la partie juridique, administrative, faire le lien avec les artistes, les professionnels et avec l’administration du Cèdre.

ENSTA Bretagne : marée noire présentée lors de l'exposition l'appel des océans

Marée noire en Pertuis d'Antioche

Cette série de 6 tableaux représente l'évolution d'une marée noire au large de l'île de Ré. Cette évolution a été modélisée lors d'un projet d'océanographie par des étudiants de l'ENSTA Bretagne, puis a été transformée en cartes artistiques par Marine Le Breton. 

Qui sont vos partenaires et quels sont leurs rôles ?

  1. Le Cèdre : Il s’agit de notre partenaire depuis 2017, le Cedre est un centre de recherche anti-pollution. Il nous fournissait déjà du contenu en 2017 pour nos interventions dans les écoles primaires auprès des enfants. Pour l’exposition, il nous a transmis du contenu physique ainsi que de l’apport de connaissances.
  2. Sea Plastics : nous étions en lien avec les étudiants de l’établissement AgroParisTech réalisant des mesures en Méditerranée de la concentration de micro-plastiques.
  3. Lords of the Oceans : c’est un groupe de 4 amis dont 2 diplômés de l’ENSTA Bretagne qui ont réalisé une web série dans le but de donner une nouvelle image des requins. 
     
ENSTA Bretagne : Exposition l'Appel des Océans proposée par le club étudiant ENSTAQUA

Quels artistes ont participé au projet ? sous quelles formes ?

  • Tout d’abord il y a les étudiantes et étudiants de l’ENSTA Bretagne, membres du club Kult’art et du BDAV : Maël, Jérémy, Coline, Léa, Aurélie, Taina, Tyméa, Romain et Lou.
  • L’artiste phare est Marine Le Breton, graphiste illustratrice spécialisée dans le dessin de cartes marines : elle a réalisé une série de 6 tableaux sur la marée noire. Pour réaliser ces œuvres, nous avons établi un partenariat entre l’océanographie à l’ENSTA Bretagne et Marine Le Breton qui a apporté le côté artistique à l’aspect scientifique du sujet.
  • Bruno Panas, sculpteur : les étudiants et apprentis de l’ENSTA Bretagne ont assisté à des ateliers d’ouverture culturelle avec cet artiste. Après leur avoir donné un cours sur le microbiome, dont le but est de sensibiliser à la vie marine et plus précisément sur les planctons, B.Panas, a donné pour objectif aux élèves-ingénieurs de créer « un objet de valeur dérivant des structures marines ». Le résultat représente le fond marin et les espèces qui s’habituent dangereusement à vivre avec le plastique.
  • Emmanuel Le Page : auteur de la BD « La lune est blanche », il a prêté des planches de son livre pour l’exposition.
  • Sylvain Coudougnan : plongeur professionnel qui installe des récifs artificiels et fait de la photo sous-marine.
  • « Mâtin, quel journal ! » : page Instagram engagée (notamment pour la protection de l’environnement) de façon humoristique sous forme de revue dessinée numérique. Ils travaillent avec des artistes divers et la maison d’édition Dargaud.
  • Alice Leblanc Laroche, artiste sérigraphe : elle a travaillé avec des étudiants de l’Université de La Rochelle afin de créer un calendrier perpétuel.

Les supports utilisés pour l’exposition sont variés :

  • Affiches informatives pour expliquer les thématiques abordées.
  • Affiches des chercheurs pour présenter leurs projets de recherche en lien avec la thématique.
  • Œuvres d’art (photos, dessins, peintures, sculptures).
  • Podcasts réalisés avec des chercheurs et des artistes.
ENSTA Bretagne : Exposition l'appel des Océans organisée par ENSTAQUA

No one own me

Jérémy Gougeon a voulu montrer ici l'effet du réchauffement climatique sur l'écosystème polaire, tout en dénonçant la pollution plastique. Il présente ici un pôle nord transformé en île de plastique.

ENSTA Bretagne : visite guidée de l'exposition l'Appel des Océans

Pourriez-vous présenter les différents thèmes abordés ?

Nous avons souhaité présenter des thématiques variées, en revenant sur les plastiques qui sont l’un des grands enjeux de notre époque, ainsi qu’en allant chercher d’autres sujets moins connus du grand public.

  • Les micro-plastiques et macro-plastiques : Aujourd’hui, la grande problématique dans notre société de consommation est que nous avons tendance à mal jeter les déchets et à avoir une vision trop optimiste du recyclage. Le but est de montrer les dangers que représentent les plastiques pour les océans (les macro-déchets et les micro-déchets).
  • Pollution chimique : ce thème traite du pétrole et de l’hydrocarbure. La pollution n’est pas uniquement restreinte aux marées noires, elle provient également d’autres produits chimiques.
  • Pollution sonore : c’est une problématique encore méconnue dont les normes sont très récentes. Cela concerne l’hydrographie, la pyrotechnie, l’architecture navale et offshore.
  • L’écosystème : l’exposition montre de manière globale, l’impact de la pollution marine sur l’écosystème. Par exemple, le podcast de Sylvain traite très bien le sujet. 

    Quel message souhaitez-vous faire passer à travers votre exposition ?

    Le message que l'on souhaite faire passer est tout d'abord une prise de conscience sur les dangers qui menacent les océans aujourd'hui, tout en montrant que des initiatives pour les en protéger se créent et que chacun d'entre nous peut agir.