Création d’ORION, cluster d’innovation navale de défense en Bretagne
Marine Nationale / Ministère des Armées

Création d’ORION, cluster d’innovation navale de défense en Bretagne

Recherche
Innovation
La convention pour la création d’un cluster d’innovation dans le domaine naval de défense, dénommé ORION (Organisation pour la Recherche et l’Innovation Opérationnelle Navale), a été signée par ses cinq partenaires fondateurs le 3 avril 2019 à Brest dans les locaux de DGA Techniques navales.
Les cinq partenaires de cette convention sont :

Logo DGA

Marine Nationale Logo

Logo Technopôle Brest Iroise

Logo ENSTA Bretagne Horizontal transparent

Logo Ecole Navale
ENSTA Bretagne : Signature du cluster d'innovations navales ORION

ORION a pour mission de détecter, orienter, expérimenter et accélérer l’intégration d’innovations contribuant à l’excellence technologique de la Marine nationale et à sa supériorité en déploiement opérationnel.

Le cluster s’appuiera essentiellement sur l’industrie régionale, tout en déployant une stratégie de partenariats ciblés auprès d’acteurs nationaux. La participation de l’ENSTA Bretagne et de l’Ecole navale, permettra de capitaliser sur les compétences des chercheurs de ces écoles dans les domaines de la défense. Cette dynamique d’ouverture permettra de capter les meilleures solutions technologiques issues du monde civil.

L’ensemble de la démarche ORION s’inscrit dans la démarche du ministère des Armées en faveur du soutien à l’innovation, piloté par l’Agence de l’innovation de défense (AID) en lien étroit avec la Direction générale de l’armement (DGA).

ORION mettra en place cinq ateliers couvrant l’ensemble des prestations d’accompagnement des innovations vers la maturité technologique et leur intégration pour des applications navales de défense.

Le premier comité de pilotage se réunira le 15 mai 2019.

Pour en savoir plus

Les cinq ateliers d’ORION

Sous la gouvernance du comité de pilotage, les activités et projets d’ORION reposeront sur les travaux conduits par cinq ateliers regroupant systématiquement des représentants des partenaires :

  • orientations technico-opérationnelles (pilotage Marine) : l’atelier assure la définition des éléments opérationnels (contexte d’emploi, caractéristiques militaires, performances,…) permettant d’aiguiller les propositions de briques technologiques captées au sein du tissus industriel naval local ;
  • recherche des opportunités d’innovation (pilotage Technopôle Brest-Iroise) : l’atelier propose et initie la mise en contact entre le tissu industriel et académique, les industriels intégrateurs de défense et les représentants de l’État ;
  • évaluation et intégration de briques technologiques (pilotage DGA Techniques navales) : cet atelier a pour objectif de valider la maturité d’une solution technologique ou d’un produit, et ses performances vis-à-vis d’un besoin technique ou opérationnel, en vue de son intégration dans un système d’arme (dans un cycle d’intégration long ou réduit), voire de son application opérationnelle immédiate ;
  • développement de briques technologiques (co-pilotage ENSTA Bretagne et Ecole navale) : cet atelier identifie et assure le suivi des technologies prometteuses, et propose des actions de recherche permettant le développement de solutions technologiques, l’augmentation de leur niveau de maturité et de leurs performances vis-à-vis d’un besoin technique ou opérationnel ;
  • promotion et capitalisation des briques technologiques (pilotage Technopôle Brest-Iroise) : cet atelier tient à jour le catalogue des solutions technologiques, des compétences industrielles au profit des partenaires et du tissu industriel naval.

Les pilotes d’ateliers entretiendront un plan d’actions qui fera notamment apparaître l’avancement des projets soutenus par l’AID.

Les clusters d’innovation DGA

L’innovation fait partie de la feuille de route de la transformation de la Direction générale de l’armement (DGA) impulsée par la ministre des Armées le 5 juillet 2018.
 
Dans ce contexte, après la création en septembre 2018 de l’Agence de l’innovation de défense (AID), rattachée au Délégué général pour l’armement, chargée de fédérer tous les acteurs de l’innovation de défense, d’animer la politique de recherche, technologie et innovation du ministère et l’ensemble des dispositifs d’innovation, la DGA a décidé à l’automne 2018 d’impulser une dynamique d’innovation au niveau local autour de ses centres d’expertise et d’essais répartis en France.

Les objectifs des clusters d’innovation technique sont de fédérer et susciter l’innovation avec le tissu économique local (PME, start-up, laboratoires, etc.), en appui de l’agence de l’innovation de défense, notamment pour identifier les opportunités d’innovation qui seraient utiles pour les systèmes de défense et les programmes d’armement.

ORION est le 3e cluster d’innovation lancé par la DGA. 

Les deux autres clusters : GIMNOTE et défense NRBC

GIMNOTE (Groupe d’Innovation pour la Maîtrise Navale en Opération par la Technologie et l’Expérimentation), initié par DGA Techniques Navales, rassemble à Toulon depuis le 11 décembre 2018 la DGA, la Marine Nationale, et Toulon Var Technologies, agence de développement économique de la métropole Toulon-Provence-Méditerranée. 

Un cluster d’innovation consacré à la défense contre les menaces nucléaires, radiologiques, biologiques et chimiques (NRBC) a également été initié le 5 mars 2019 dans le Sud-Essonne par DGA Maîtrise NRBC. Un partenariat est en cours de constitution avec 3 autres entités : la Direction des applications militaires du Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA/-DAM), le Service de santé des armées (SSA) dont l’Institut de recherche biomédicale des armées (IRBA) et la Section technique de l’armée de terre (STAT).