Signature de la lettre d'engagement contre les violences faites aux femmes

NON aux violences sexistes et sexuelles

École
03 décembre 2018
Lundi 3 décembre, l'ENSTA Bretagne, l'ENIB et IMT Atlantique ont présenté les plans d'action mis en oeuvre sur leurs campus et ont signé la lettre d'engagement contre ces violences.

Pascal Pinot, directeur de l’ENSTA Bretagne :

" L'épanouissement et le bien-être de chacun est notre objectif sur le campus ENSTA Bretagne où la diversité de genre, de culture, d'origine et de statut des étudiants et des personnels constitue une richesse indéniable. Je suis attaché au respect de cette diversité et à la qualité de vie à l'école. Avec mes collègues de l'ENIB et d'IMT Atlantique, nous tenions à le réaffirmer en signant la lettre d'engagement contre les violences sexistes et sexuelles dans l'enseignement supérieur. "

Paul Friedel, directeur d’IMT Atlantique :

" Vivre ensemble dans le respect mutuel est une nécessité, l'égalité entre les hommes et les femmes devrait être une évidence. IMT Atlantique y travaille. Dans ce contexte et pour les situations les plus extrêmes qui pourraient se faire jour, nous sommes fiers de nous joindre à la liste des établissements signataires de la lettre d'engagement contre les violences sexistes et sexuelles dans l'enseignement supérieur avec les établissements avec l'ENSTA Bretagne et l'ENIB. "

Romuald Boné, directeur de l'ENIB :

" Parce que l’Ecole Nationale d’Ingénieurs défend au cœur de ses enseignements des valeurs d’humanisme, d’engagement sociétal et de professionnalisme, il était naturel/évident qu’elle manifeste avec l’ensemble des établissements signataires son engagement contre les violences sexistes et sexuelles. Notre rôle est aussi d’agir en amont c’est-à-dire prévenir, informer et disons-le aussi, parfois éduquer. C’est-à-dire souvent, faire tomber des représentations, des clichés ou au contraire pointer du doigt des réalités inacceptables."