ENSTA Bretagne : Systèmes Numériques et Sécurité

Etienne, futur ingénieur en systèmes numériques et sécurité

30 septembre 2020
Après 3 années riches en expériences – dont 6 mois passés en Chine – Etienne se prépare à exercer le métier d’ingénieur dans le domaine du big data. Retour sur ses années ENSTA Bretagne.
Etienne
2020
Ingénieur en systèmes numériques et sécurité

Pourquoi avoir choisi l’ENSTA Bretagne ?

Mon projet initial était de devenir pilote de chasse mais on m’a déclaré inapte en deuxième année de classe préparatoire. J’ai découvert l’ENSTA Bretagne et c’est notamment sa formation en Pyrotechnie qui m’a donné envie de rejoindre l’école. Néanmoins, en fin de la première année généraliste, je me suis découvert un intérêt pour l’informatique. Cette filière est extrêmement diverse en termes d’applications et d’avancées. J’étais curieux d’apprendre de ce domaine très vaste qui évolue en permanence.

Quels sont les points forts de votre spécialité systèmes numériques et sécurité ?

Un des points forts de la spécialité systèmes numériques et sécurité est la variété des langages de programmation que l’on découvre notamment lors des projets applicatifs.

Les cours apparaissent comme un support et il ne faut pas hésiter à compléter sa formation en développant seul les compétences qui nous intéressent.

Où avez-vous effectué votre mobilité internationale ?

J’ai eu l’opportunité de partir six mois en Chine à Shangaï au sein de l’université Tongji (同济大学) au cours de la 2e année d’études pour réaliser un cursus en intelligence artificielle et traitement d’images.
Cette substitution fut l’occasion de découvrir la culture asiatique qui se démarque sur de nombreux points de la culture occidentale. J’ai notamment appris le chinois car peu de personnes parlent anglais.
J’en ai aussi profité pour voyager. La Chine est un très beau pays avec des paysages magnifiques, des rizières, des montagnes, la muraille etc. J’ai parfois été surpris de la générosité de certains chinois vivant dans des terres reculées où l’eau courante et propre est un luxe.

Quels sont les temps forts de vos années d’études à l’ENSTA Bretagne ?

  • Du point de vue de la vie associative, je me suis investi dans le BDG (Bureau de la Glisse), j’ai réalisé avec un ami une vente d’équipement de glisse en partenariat avec un magasin spécialisé à Brest. J’effectuais également la maintenance de l’équipement nautique. Cette association m’a permis de représenter des sports que j’apprécie tout en me permettant de créer un groupe de bons copains.
  • Côté formation, mon voyage en Chine est une expérience marquante, en revenant, j’ai réalisé à quel point j’étais parti loin. Quand on peut s’adapter à un tel contraste, on peut s’adapter à d’autres contextes. La troisième année a également été marquante : on se spécialise, on devient plus autonome.  

Où avez-vous effectué votre stage de fin d’études et sur quel sujet portait-il ?

J’ai réalisé mon stage au laboratoire de l’entreprise Alten à Sophia Antipolis à proximité de Nice. Mon sujet de recherche s’insérait dans la thématique du Big Data. De nos jours, les entreprises cherchent de plus en plus à tirer un maximum de valeurs des grands volumes de données. Ces volumes peuvent être de différentes natures, structurées (base de données), semi-structurées (par exemple, représentation de documents par mots-clés) ou non structurés (données brutes sur les réseaux sociaux). On appelle cet ensemble d’information un Datalake. Mon sujet de recherche se situait en aval de ce Datalake, là où il est question d’ordonner, d’analyser et d’exploiter l’information à partir d’algorithme pouvant traiter des grands ensembles de données.

Avez-vous aimé votre vie étudiante à Brest ?

J’ai adoré ma vie à Brest. Je ne suis pas très regardant sur la météo et j’ai pu pratiquer des sports passionnants dans des cadres idylliques.La Bretagne est une très belle région. Elle présente des spots magnifiques.

Le cadre de l’école, les soirées, les associations m’ont permis de rencontrer des personnes exceptionnelles.

Quels sont vos projets à venir ?

L’entrepreneuriat m’intéresse, j’envisage de créer mon entreprise. Mais, je cherche également un premier emploi.

Avez-vous un mot pour les étudiants en classe prépa ?

 Essayez de concrétiser au maximum les projets qui vous tiennent à cœur, se tromper fait partie du chemin. Il faut écouter vos envies !