Une excellente rentrée ! ENSTA Bretagne voit plus grand...

 

Qualité des recrutements, partenariats internationaux renforcés, augmentation du nombre de masters et nouvelle accréditation à délivrer le doctorat : ENSTA Bretagne va une nouvelle fois "pousser les murs" ! Début des travaux d'agrandissement en octobre...

 L’école a rapidement atteint, voire dépassé, les effectifs visés pour la rentrée 2017

La notoriété de l'ENSTA Bretagne s'est confirmée. Signes de cette belle réputation ?

  • Les excellents résultats au concours commun Mines-Télécom 2017 : l’école se classe dans les 20 écoles favorites des candidats du concours, toutes filières de math spé confondues (MP, PSI, PCT, PT, TSI), sous statut étudiant ou statut d’élève ingénieur militaire (IETA).
  • La qualité des recrutements sur dossier en formation d’ingénieurs par alternance et l’équilibre des profils entre les trois spécialités proposées, dans ce cycle de formation d'ingénieurs en conception et R&D, conduit avec de nombreuses grandes entreprises et PME réparties dans toute la France.
  • La qualité des candidatures sur dossier aux 12 masters et mastères spécialisés

 

Habilitation à délivrer le diplôme de doctorat et plus de masters.

Un arrêté du Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation (MESRI) du 19 juillet a confirmé l’accréditation pour 5 ans de l’ensemble des cursus de master impliquant l’ENSTA Bretagne, dont deux nouveaux parcours en cyberdéfense et robotique mobile, et élève l’école d’ingénieurs au rang des établissements habilités à délivrer le diplôme de docteur. Cette décision constitue une reconnaissance supplémentaire du haut niveau scientifique de l’ENSTA Bretagne. > plus d'infos dans le communiqué du 7 septembre

Ouverture internationale renforcée : toujours l’esprit « Grand Large » !

84 accords avec des universités dans 29 pays, c'est 10 accords de partenariat en plus par rapport à la rentrée 2016. > liste des partenariats
Un large choix qui permet à 100% des élèves ingénieurs (étudiants, élèves militaires et apprentis ingénieurs) d’effectuer un séjour à l’étranger cohérent avec leur projet professionnel et le domaine d’expertise visé.
Une mobilité internationale forte qui concerne aussi les enseignants chercheurs.  Yann Marco, enseignant chercheur du pôle mécanique, effectue en ce moment un semestre de recherche au DST Group Laboratory (défense australienne), à Melbourne. ENSTA Bretagne accueille également plusieurs confrères, en recherche et en formation, venant de l'Académie Militaire Grecque (HAA), de l’Université de Technologie de Prague, de l’université de Pernambouc (Brésil), de l'université de Dayton (Etats-Unis), de l'Université de Zilina (Slovaquie) et de l'université de Pitesti (Roumanie). 

Les travaux d’extension débutent en octobre

2000 m² de plus tous les 5 ans depuis le début des années 2000, c’est le rythme d’agrandissement des infrastructures sur le campus ENSTA Bretagne. Les travaux du nouveau projet représenteront 1900 m² de locaux supplémentaires, en formation et  en recherche :

  • extension du bâtiment de cours et de TD (+400 m²) sera livrée en août 2018 ;
  • nouveau bâtiment de recherche de 1500m² pour octobre 2018, dédié aux sciences mécaniques et qui permettra d’accueillir plus de doctorants (laboratoire IRDL) et les nouveaux moyens expérimentaux obtenus dans le cadre du contrat de plan Etat-région (CPER) 2015-2020(1) ;
  • reconfiguration d’un bâtiment dédié aux technologies de l’information (laboratoire Lab-STICC), doit également permettre d’accueillir les nouveaux moyens en cybersécurité du CPER 2015-2020(1).

 

La rentrée 2017 en chiffres

  • Plus de 900 étudiants, dont 102 doctorants
  • Représentation féminine : 22%
  • 18% des élèves ingénieurs ont le statut d’élève IETA (militaires)
  • 20% d’étudiants et doctorants internationaux, venant de 17 pays : Algérie, Allemagne, Argentine, Brésil, Cameroun, Corée du Sud, Danemark, Inde, Liban, Madagascar, Maroc, Sénégal, Suisse, Syrie, Tchéquie, Tunisie, Turquie.
  • 6 startups incubées sur le campus ENSTA Bretagne


 

(1)    De nouveaux moyens expérimentaux financés par le contrat de plan Etat-région (CPER) 2015-2020 vont compléter la plateforme technologique ENSTA Bretagne et permettre de mener à bien des programmes de recherche stratégiques, qui associent plusieurs campus et des entreprises de Bretagne. L'objectif est de créer des dynamiques de développement sur le territoire. Les financements obtenus par l’ENSTA Bretagne pour ces investissements s’élèvent à 5,936 M¤ pour 5 projets :
•    Projet « Eco-Sys-Mer » sur la fiabilité des systèmes mécaniques en interaction avec le milieu marin : 2,075 M¤
•    Projet « Cyber SSi » en cyber sécurité : 2,5 M¤
•    Projet « SMD-MAR » sur la surveillance de l’environnement océanique par des robots sous-marins autonomes : 865 k¤
•    Projet « IROMI » sur l’observation sous-marine par acoustique passive : 450 k¤
•    Projet « SOPHIE / Stic&ondes » : 46 k¤

Quelques exemples des premiers équipements acquis en 2016 :
•    Projet « Eco-Sys-Mer » : microscope électronique à balayage, diffractomètre à rayons X, enceinte cryogénique et des moyens d’acquisition de signaux à haute fréquence.
•    Projet « Syber SSI » : un calculateur, un système d’acquisition et de contrôle de données (plateforme SCADA), un banc radio fréquence.
•    Projet « SMD-MAR » : des composants permettant la réalisation d’une flotille de robots sous-marins autonomes