Retour sur 3 années de formation d'ingénieur par alternance

Geoffrey, promotion 2015, option plate-forme navale (alternance)

Quel bilan faîtes-vous de cette formation ?

Je trouve que l'ensemble des enseignements étudiés et projets réalisés correspondent parfaitement à la réalité du travail que j'ai pu faire en entreprise.

Je recommande cette formation sans hésiter, c'est la formation parfaite pour travailler dans le domaine naval.

 

 Interview réalisée en octobre 2015

 

Pourquoi avoir choisi la formation d'ingénieurs par alternance ENSTA Bretagne ?

Après mon DUT en Génie Mécanique et Productique à l'IUT de Bordeaux, étant passionné de plongée sous-marine et souterraine depuis de nombreuses années, j'ai voulu m'orienter vers une formation d'ingénieur généraliste à dominante mécanique liée avec le domaine naval en général.

Après de nombreuses recherches et après avoir été admis dans d'autres écoles en formation initiale, l'ENSTA Bretagne est apparue comme la seule école en France qui propose des formations spécialisées dans le domaine naval, y compris en alternance. L'ENSTA Bretagne a de plus une excellente réputation.

J'ai été recruté en alternance à DCNS au centre d'Angoulême/Ruelle (grâce à une candidature spontanée envoyée quelques mois plus tôt) ce qui a immédiatement confirmé mon choix de l'alternance et de l'ENSTA Bretagne où j'étais admis.

Quels sont, selon vous, les points forts de cette formation ?

Avec un peu de recul, les points forts de la formation sont pour moi :

  • le tronc commun : qui apporte les outils et connaissances dans la plupart des domaines scientifiques et techniques, mais aussi en gestion de projet, management et en anglais.
  • La spécialisation en architecture navale et ingénierie offshore qui commence dès la 2e année et occupe la majeure partie de la 3e année, et dans laquelle les promotions en formation initiale et en apprentissage sont mélangées.
  • Les cours de spécialité qui sont dispensés par des intervenants extérieurs issus du monde professionnel, en langue anglaise pour beaucoup.
  • L'apprentissage en entreprise, qui permet d'appliquer et d'approfondir les connaissances acquises et de se préparer au projet de fin d'études.
  • La dernière année, "classique" avec 6 mois de formation à l'école (spécialisation principalement) suivis de 6 mois de projet de fin d'études.

L'option Plate-Forme Navale a-t-elle répondu à vos attentes ?

Tout à fait, et même plus ! J'ai pu réutiliser quasiment toutes les connaissances acquises dans cette option lors des séquences en entreprise et lors de mon PFE (en architecture navale notamment, mais aussi en hydrodynamique, en technologies offshores et en calcul de structures par EF). Elles me servent encore aujourd'hui.

Comment s'est déroulée l'alternance ?

Les deux premières années se sont déroulées avec des alternances école/entreprise de 2 mois/2 mois. Ces durées sont idéales pour travailler sur des projets en entreprise et pour suivre les enseignements de manière moins discontinue.

J'ai pu comparer ce rythme d'alternance avec deux apprentis ingénieurs dans la même entreprise que moi, mais venant d'autres écoles. Ils ont des périodes d'alternance plus courtes (1 à 2 semaines) qui sont peu appréciées par l'entreprise et par les apprentis.
Les longues périodes permettent également de travailler dans une entreprise située loin de l'école.

Quelles étaient vos missions au sein de DCNS ?

Durant les séquences professionnelles je suis progressivement passé de technicien à ingénieur en gagnant en responsabilité et en travaillant sur des sujets de plus en plus complexes.  Les principaux projets sur lesquels j'ai travaillé sont en liens avec les domaines suivants : EMR (hydrolienne), nucléaire civil, exploration minière en offshore profond, systèmes de combat pour sous-marins militaires.

Les travaux en entreprise anticipaient souvent les périodes à l'école et vice versa, notamment de part les domaines communs.

Que faîtes-vous actuellement, 1 mois après la fin de votre contrat d'alternance ?

J'ai été recruté en intérim pour une durée de 6 mois afin de poursuivre les travaux initiés lors de mon PFE et qui ont conduit à un dépôt de brevet. Il peut y avoir une embauche à la clé, malgré une conjoncture difficile. J'essaie donc également de monter une thèse CIFRE à DCNS pour poursuivre et approfondir le projet.

 

En savoir plus