Programme détaillé du MS Management de Projets Maritimes

UE1 : Ecosystème du projet maritime (132 heures, 10 ECTS) 

Cette unité d’enseignement a pour finalité de resituer le projet dans son écosystème afin d’en saisir les enjeux et les contraintes. Cette analyse est primordiale : “toutes ces questions de projets maritimes, ça peut bien se passer quelles que soient les filières s’il y a en amont un travail suffisant de concertation, de définitions des zones avec les acteurs et usagers concernés” (Directeur - secteur des EMR).

Les objectifs sont ainsi : connaitre les acteurs de l’écosystème et leurs contraintes ; analyser les controverses qui traversent les activités maritimes, connaître les contraintes juridiques qui encadrent ces activités, au niveau national, européen et international, développer une vision prospective : “il faut anticiper sur tout ce qui est environnement, trouver des solutions pour sauvegarder le littoral, comprendre l’incidence des changements climatiques” (Responsable - institutionnel du maritime).

UE2 : Piloter un projet maritime (140 heures, 10 ECTS)

L’unité d’enseignement 2 est dédiée à l’organisation d’un projet maritime. Un projet maritime suit un cycle de vie constitué de quatre étapes génériques (analyse des besoins, préparation de la planification, réalisation du projet, finalisation du projet). A chacune de ces étapes sont associées des outils et techniques de gestion de projet qui visent à l’optimiser, suivre sa rentabilité, les délais etc.

Les enseignements de cette UE2 ont cette finalité : former les étudiants aux outils et techniques de gestion de projet ; connaître les outils de management de la performance (i.e. Lean Management) ; connaître les outils de pilotage (i.e. business plan, indicateurs de rentabilité) ; connaître les outils de gestion de la supply chain, connaitre les règles en matière de sécurité et conditions de travail ; connaître les fondamentaux du développement commercial et du marketing industriel.

Ces outils et techniques sont d’importance pour les acteurs du maritime qui soulignent eux-mêmes la transition qui traversent aujourd'hui leurs activités : “on fonctionne de plus en plus en plateaux projets” (DRH - construction navale); “le mode projet est nouveau dans le monde industriel des grandes entreprises, elles fonctionnaient en mode métier” (Dir - secteur énergies nouvelles). 

UE3 : Manager un projet maritime international (125 heures, 10 ECTS)

Les projets maritimes sont le plus souvent (et cette tendance va croissant) des coopérations entre acteurs internationaux : “nous de façon classique, on intégrait le projet en interne alors qu'aujourd'hui il faut travailler en coopération, avec de vrais partenariats intra sociétés. Ce n’est pas de la sous-traitance mais du partenariat d’égal à égal, type consortium, pour aller plus vite et développer des idées… mix de sociétés, de nationalités dans un mode coopératif” (Dir - secteur offshore). Ces projets peuvent concerner la recherche, la production, la vente, la maintenance ou la formation pour des activités très complexes telles que le transfert de technologie par exemple.

L’unité d’enseignement « Manager un projet maritime dans un contexte international » poursuit ainsi plusieurs objectifs. A un niveau global et sociétal, il est important de découvrir, d’analyser et de comprendre les enjeux géopolitiques, stratégiques et culturels ainsi que leurs impacts sur toute la conduite de projet dans différents secteurs de l’industrie maritime. A un niveau plus individuel, les étudiants s’appuient sur leurs expériences et connaissances scientifiques et technologiques antérieures afin d’apprendre les différentes approches et méthodologies de management de projet.

Ces projets pouvant inclure des relations de « coopétition » entre clients, fournisseurs et pairs au sein d’une même équipe de travail, ils requièrent de solides connaissances techniques et humaines. Le management d’une équipe projet étant lui-même appliqué comme modalité pédagogique dans la formation, gérer une équipe interdisciplinaire, interculturelle et multilingue fait émerger les notions de synergies, de valeur ajoutée, d’innovation et de créativité favorisant la résolution de problèmes industriels complexes transférables au contexte professionnel.  

UE4 : Bureaux d'études "Maritime Project" (100 heures, 15 ECTS)

Pour répondre aux enjeux d’une vocation professionnelle affirmée, les enseignements académiques du Mastère Spécialisé Management de Projets Maritimes sont complétés d’une unité d’enseignement transversale, le Bureau d’Etudes qui constitue l’Unité d’Enseignement 4 : “La difficulté sur le management : c’est compliqué de l'aborder autrement que par l’expérience” (DRH - secteur de la construction navale).

Le bureau d’études vise précisément à mettre les étudiants en situation concrète de management de projet, lesdits projets seront proposés par des partenaires industriels. Les étudiants travailleront en équipe mixte : étudiants du MS Management de Projets Maritimes et étudiants du Master Terre et Mer de l’IEP de Rennes. L’apprentissage par l’expérience est ainsi multiforme : équipe pluridisciplinaire d’étudiants, encadrement académique par les enseignants de l’ENSTA Bretagne, encadrement professionnel par les industriels porteurs de projet. Pour mener à bien ces projets, des temps spécifiques sont dédiés dans l’emploi du temps avec des regroupements à Brest et à Rennes. 

UE5 : Mission Professionnelle (30 ECTS)

Le stage dans une entreprise maritime démarre début mars pour une durée minimum de 18 semaines. Ce stage doit permettre aux étudiants du Mastère Spécialisé de mener un véritable projet de manager maritime sur un problème industriel réel, en disposant d’une certaine liberté d’action et des moyens d’un établissement industriel ou de recherche.  

La mission en entreprise et la thèse professionnelle s’articulent autour d’un dispositif de reporting régulier assorti de deux livrables intermédiaires obligatoires et de deux rendez-vous avec le tuteur académique, l’objectif étant de suivre la montée en compétences des étudiants et de garantir la qualité scientifique de la thèse professionnelle. 

La soutenance de la thèse professionnelle se déroule en septembre devant un jury qualifié, en présence du tuteur entreprise, du tuteur académique, du responsable du MS ou de son délégué (Présentation orale de 20 minutes suivie de questions réponses avec le jury). 

Plus d'informations