En formation continue chez Ifremer

Olivier Ménage travaille à Ifremer depuis une dizaine d'année. En 2008 il reprend ses études à l'ENSTA Bretagne pour devenir ingénieur et se spécialise dans le domaine des systèmes embarqués.
 

De gauche à droite : Thierry TERRE (Ifremer, LPO, maitre d'apprentissage), Olivier MENAGE (élève ingénieur en formation continue par alternance) et Yvon GALLOU (enseignant à l'ENSTA Bretagne, en électrotechnique, pôle STIC)

Une petite trentaine d'années, brestois, marié et père de deux petites filles, Olivier est convaincu par l'alternance. Après un BTS maintenance industrielle en alternance il entre dans la vie active.     

Ses premières expériences dans le domaine de l'électronique le conduisent rapidement au LPO (laboratoire de Physique des Océans) d'Ifremer, où il intègre l'équipe technique qui conçoit les systèmes d'instrumentation utilisés dans les recherches en mer.

Décidé à endosser de plus larges responsabilités et soucieux de continuer à apprendre, il se porte candidat pour suivre une formation d'ingénieur par alternance à l'ENSTA Bretagne (alors ENSIETA).

Il intègre l'école en septembre 2008. Mis à part un cours de rattrapage en mathématique qui lui laisse un souvenir amusé ("j'ai copié à grande vitesse, sans vraiment comprendre ce que le prof racontait, et j'ai décortiqué plus tard !!"), son retour à la vie scolaire se passe plutôt bien. " Le fait d'être en formation par alternance, de revenir toutes les 6 ou 8 semaines au LPO, de garder un contact permanent avec son service et ses collègues, facilite le retour aux études : on reste malgré tout complètement connecté à sa vie professionnelle".

C'est au Laboratoire de Physique des Océans (LPO, Ifremer) qu'il met en application ses cours de gestion de projet, de mécanique, d'électronique embarquée...

 

Projet de fin d'études : concevoir un robot voilier autonome

Il conclut ces trois années de formation d'ingénieur en conduisant avec talent un projet de fin d'études de 6 mois innovant et ambitieux : concevoir un robot voilier autonome qui pourra effectuer différentes mesures en mer pour les besoins des chercheurs d'Ifremer. Le défi scientifique est de taille et les délais particulièrement courts, pourtant il réussit à mobiliser autour de son projet les équipes d'Ifremer et de l'ENSTA Bretagne (compétentes sur les algorithmes de navigation autonome) et à fabriquer le robot voilier VAIMOS (Voilier autonome instrumenté de mesures océanographiques de surface).
Il en a réalisé toute l'électronique, les sytèmes mécaniques... et intégré le système de mesures scientifiques.
Les enseignants de l'ENSTA Bretagne ont fourni les algorithmes de navigation (plus d'infos : Luc Jaulin). Le robot a été testé en mer (rade de Brest) à deux reprises, et dès sa 2e sortie, le 1er juillet 2011, il a réussi à remplir un grand nombre de missions (de navigation et de mesure) en mode autonome.

Olivier Ménage conclut : "Il reste énormément de travail à faire, mais les premières présentations du voilier et les données recueillies ont montré l'intérêt de poursuivre le programme. C'est une voie nouvelle vers un moyen de mesure autonome, écologique et économique.