Le mastère expert EMR : paroles de diplômés

 

Témoignages

Marc Guyot, MS EMR promotion 2013

«Ingénieur ENSEM, motoriste pendant 6 ans, j'ai ensuite enseigné en Bretagne. J'ai intégré le mastère EMR attiré par la perspective de pouvoir innover. En effet, les EMR offrent de beaux défis technico-économiques ainsi qu'une forme d'indépendance énergétique.
Les forces de ce programme sont l’excellence des cours et leur pluridisciplinarité. Les intervenants sont des spécialistes dans leur domaine et nous étudions d'une part les machines (hydrodynamique, structures en milieu marin, génératrices) et d'autre part l'implantation de ces machines au sein de parcs (rentabilité en fonction de la ressource, géologie des fonds, droit en vigueur et son évolution, acceptation sociale, étude d'impact).
Il faut accepter une forte densité de cours afin d’acquérir une vision globale des contraintes et enjeux liés aux EMR .»

Céline Dam Hieu, MS EMR promotion 2013

«Passionnée par la mer, j’ai souhaité effectuer une spécialisation dans le domaine des énergies marines renouvelables à l’issue de mes études d’ingénieur en hydraulique. J’ai acquis une bonne connaissance des problématiques liées au développement de ces technologies nouvelles. La diversité et la qualité des intervenants (professeurs, chercheurs et industriels) constituent une opportunité unique pour apprécier les enjeux de la filière EMR et rencontrer des professionnels qui participent à sa création. A l’issue du mastère, j’ai rejoint la société EDF Energies Nouvelles pour participer au développement de projets de parcs éoliens en mer et hydrolien, de taille industrielle ou pilote. Je travaille actuellement sur les sujets relatifs aux autorisations administratives de ces projets, qui se situent à l’interface entre des problématiques réglementaires, environnementales, techniques et d’acceptabilité.»

Dominique Le Roux, MS EMR promotion 2012

« Mécanicien de formation et ayant une expérience de près de 15 ans en bureau d'études dans la réparation navale et l'instrumentation océanographique, le Mastère Spécialisé EMR m'a apporté les connaissances complémentaires pour me spécialiser dans ce secteur d'activité qui promet de beaux défis techniques. J'ai ainsi élargi mon champ de compétences à la fois dans les différentes disciplines des sciences de l'ingénieur mais aussi sur les aspects environnementaux, sociétaux, juridiques et économiques nécessaires au développement de la filière. J’ai suivi le mastère en formation continue avec l’appui de mon employeur, Ifremer. J’occupe la fonction de "coordinateur d'études dans le domaine des Energies Marines Renouvelables" au bassin d'essais hydrodynamiques de Brest. »  

Jean-Christophe, MS EMR promotion 2011

« Cette formation m’a permis de concilier une passion pour la mer, un attrait pour la physique et une soif d’innovation. Durant ma formation d’ingénieur en génie des systèmes énergétiques aux Mines de Nantes (devenue IMT Atlantique), j’ai mené des projets EMR qui m’ont ouvert l’appétit : une étude du potentiel énergétique du littoral français, un stage aux États-Unis sur une technologie de conversion de l’énergie des vagues et une étude comparative de la rentabilité de différentes énergies renouvelables.

J’ai sans hésité prolongé ma formation avec ce Mastère Spécialisé EMR : ingénierie approfondie des différents types de technologie, connaissance de la ressource, prise de conscience des impacts environnementaux et réflexion sur les modèles économiques et les composantes sociétales des projets d’EMR. Diplômé de la première promotion, en 2011, mon bagage pour entrer dans la vie active était plus qu’attractif après ces deux formations complémentaires !
Je travaille au sein de la société SABELLA, développeur français de technologie hydrolienne. Je suis en charge du développement commercial  (j'encadre 5 personnes) en France et à l'export de Sabella D10 : projet de démonstration à échelle réelle qui a vu l’immersion de notre turbine D10 à la pointe Bretagne, entre Ouessant et Molène. Sabella souhaite également se positionner au plus tôt sur d'autres sites ainsi qu'à l’international. »    

 

Anaël Chretien, MS EMR promotion  2012

"Après une année à développer un projet de micro-hydraulique, je souhaitais poursuivre mon parcours professionnel dans le secteur des énergies renouvelables et m’interrogeais sur l’opportunité de suivre une formation après 6 années d’expérience professionnelle. En 2011-2012, de nombreuses annonces dans la presse annonçaient le développement des énergies marines en Bretagne, région dont je suis originaire. Le Mastère spécialisé EMR offrait alors la possibilité de s’intéresser à l’ensemble des problématiques et donc un moyen rapide d’intégrer des projets innovants

La formation m’a permis de découvrir de nouveaux domaines très intéressants (Environnement, Concertation, Hydrodynamisme, Cartographie…) et de retravailler des compétences un peu oubliée (ingénierie, calcul de structure, électrotechniques…). Le mastère permet, me semble-t-il, d’avoir une vision assez fine de l’ensemble des problématiques qui lorsqu’on est dans une petite structure permet d’être assez à l’aise pour travailler sur des domaines variés et qui lorsqu’on est dans une plus grande structure donc plus spécialisé, permet de remettre en question des données d’entrée des autres domaines, de mieux prendre en compte les contraintes des autres domaines ou de faciliter la gestion des interfaces et des contraintes réglementaires qui sont parfois oubliées dans les projets de R&D.  La principale force du mastère est de permettre aux étudiants d’acquérir une vision globale de la filière EMR."

Markel Penalba Retes, MS EMR promotion 2014

Originaire du Pays Basque Espagnol, Markel a décidé de suivre le mastère spécialisé énergies marines renouvelables après son diplôme d'ingénieur et une expérience professionnelle dans le domaine du stockage des énergies renouvelables au sein de l'Université TU Clausthal en Allemagne.

"La formation m'a apporté une vision globale du secteur des énergies marines renouvelables et des facteurs qui l'influence. J'ai découvert les entreprises, écoles et chercheurs qui travaillent dans ce domaine. Je suis vraiment satisfait de cette formation et extrêmement reconnaissant envers les personnes qui m'ont donné l'opportunité de suivre ce mastère, malgré mon faible niveau de français".

Découvrir son portrait complet

 

Florence Ungaro, MS EMR promotion 2015

"Ingénieur en mécanique diplômée en 2005 de l’ENSMM (école nationale supérieure de mécanique et des microtechniques), j’ai travaillé pendant 9 ans (dont 7 ans en Chine), dans la maintenance et les tests des industries éolienne et solaire. Souhaitant me rapprocher de la mer, j’ai intégré le mastère spécialisé EMR en 2014. En tant que Chef de projet à l’European Marine Energy Centre - EMEC (centre de tests des énergies marines hydroliennes et houloumotrices) situé aux Orcades (archipel - nord de l’Ecosse), je travaille avec les développeurs de technologies pour leur permettre d’accéder à nos sites de tests : coordination des activités de licences environnementales, permission de générer sur le réseau local et installation en mer. Je participe également à des projets internationaux de R&D auxquels l’EMEC est impliquée en tant que laboratoire EMR. Le volume, la pluridisciplinarité et l’excellence des enseignements (mécanique, hydrodynamique et électrotechnique) de ce mastère spécialisé me permettent de travailler pleinement, à fois sur les différents domaines techniques et administratifs que je rencontre au quotidien."

 

Pauline Beltrando, MS EMR promotion 2014

"De formation ingénieur généraliste, j’ai choisi de suivre le MS EMR de l’ENSTA Bretagne pour développer des compétences spécifiques dans ce domaine qui m’attirait depuis longtemps. J’ai apprécié la richesse et la qualité des enseignements, ainsi que la diversité de formation des étudiants des différentes promotions. J’occupe actuellement un poste d’ingénieur R&D EMR au sein de STX France et je suis en train d’évoluer vers un poste de référente technique sur les équipements liés aux sous-stations électriques offshore. Les connaissances acquises dans le cadre du MS sont un bagage qui permet d’être pertinent et polyvalent lorsque l’on souhaite travailler dans ce secteur en constante évolution. "