08-10-2018

 Succès du 3e Océan Hackathon

Le top départ a été donné vendredi 5 octobre 2018. Après une présentation des défis proposés par les porteurs de projets, les équipes (87 participants au total) se sont attelées pendant 48h à trouver les meilleures solutions (aspects techniques, marketing, budgétaire...). Le week-end s'est conclu le dimanche 7 octobre par la présentation des résultats de chaque équipe sous la forme de courtes présentations.

Ocean Hackathon 3 : 87 participants et 12 défis relevés

Une nouvelle édition particulièrement stimulante

Les défis relevés au cours de cette 3e édition portaient sur des sujets très divers et originaux (traitement des données issus des balises installées sur les requins pélerins en Bretagne,  création d'une solution pour suivre les événements nautiques en temps réél, conception d'un outil de reconnaissance des algues....).

Les participants qui venaient d'univers très différents mais complémentaires (informaticiens, développeurs, cartographes, data scientist, juriste...) ont peu dormi au cours du week-end. Le travail à réaliser était important. Les équipes ont petit à petit, appris à travailler ensemble, à se répartir les tâches, à confronter leurs idées. Au cours du week-end, ils ont été conseillés par des coachs et  formés lors de courtes sessions de "spead learning". 

Dimanche après-midi, à l'occasion de la restitution, les équipes ont réussi à expliquer en 4 minutes le contexte, les cibles, la solution, le business model... du défi relevé. Certains ont joué de véritables scénettes pour permettre au public de rentrer dans leur univers.

Participants Océan Hackathon 3e édition (octobre 2018)

12 défis, 12 vainqueurs

Toutes les équipes ont obtenu un prix au terme de ce week-end intense. 

L'ENSTA Bretagne a remis un prix à l'équipe UFLO. Celle-ci pourra bénéficier d'un accueil pendant 6 mois au sein de l'incubateur ENSTArtups de l'ENSTA Bretagne.

Le projet  UFLO vise un objectif de zero collision en mer pour 2030 (bateaux, icebergs, containers, mammifères marins...).

Le concept s'appuie sur le principe suivant : les navires naviguent en relation avec une base de données. Ils reçoivent la liste des obstacles en mer avec lesquels un risque de collision est possible. Des itinéraires de contournement sont proposés en cas de risque. En complément, les navires sont équipés de capteurs (sonar, radar, lidar) qui permettent de détecter des objets non répertoriés dans la base et de les classifier. En multipliant les sondeurs, la fiabilité des bateaux augmente.

Un événement collaboratif

Pour la première fois , c'est l'ENSTA Bretagne qui accueillait cet événement dans ses locaux. Un tel événement nécessite une importante préparation et la contribution de nombreux services : services techniques, service informatique, service communication. 

Antonin Raffarin, responsable de l'incubateur ENSTArtup pilotait l'événement côté ENSTA Bretagne en partenariat avec le technopôle Brest Iroise et le Campus Mondial de la Mer.

Informations complémentaires