Les projets industriels de 2e année : une mise en situation du métier d'ingénieur

Les projets industriels représentent une étape importante dans la formation des élèves-ingénieurs à l'ENSTA Bretagne*. Pour ce premier projet d'envergure, réalisé en groupe, les élèves doivent apporter une réponse technique adaptée à la problématique posée par le commanditaire.

Chaque année, les étudiants en deuxième année du cycle ingénieur réalisent un projet industriel dans l'une des trois grandes thématiques : la mécanique, les systèmes embarqués ou l'hydrographie. En équipe de 2 à 8 personnes, ils doivent apporter une ou plusieurs solutions techniques à la problématique posée.

De nombreux industriels impliqués : une variété de sujets

Depuis la start-up innovante, jusqu'au grand groupe industriel, ceux qui proposent les sujets apprécient de trouver dans ces futurs ingénieurs, des étudiants motivés, ayant du recul sur la situation et capable d'apporter des solutions techniques pertinentes.
Exemples d'entreprises/institutions : Astrium, SDMO, Nexter, DGA, CGG, DCNS, Valeo, CNES, Cetmef...

Apprendre en faisant et valider ses acquis

Au terme de ce projet, les étudiants auront  :

  •  appris à travailler en équipe
  • acquis de nouveaux savoirs en lien avec le thème du projet
  • mobilisé et développé des connaissances acquises lors de la formation (techniques ou managériales)
  • acquis une expérience professionnelle

 * le projet industriel concerne les étudiants du cycle ingénieur.

Si vous souhaitez proposer un sujet, contactez  :

  • Domaine mécanique : Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir
  • Domaine informatique : Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir ou Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir
  • Domaine Hydrographie : Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

Exemples de projets réalisés

 

Smart Brest : Optimiser le ramassage des ordures de la ville de Brest
A l’initiative de Brest Métropole, 4 étudiants de 2e année (spécialité SPID) ont développé un système permettant de localiser les bacs de ramassage des ordures et d’analyser leur taux de remplissage afin de concevoir le circuit de ramassage le plus court en temps et en kilomètres. A partir du réseau de fréquences libres SIGFOX,  les capteurs installés dans chaque bac à ordures alertent du niveau de remplissage de chaque poubelle. Le parcours le plus efficace pour le camion (avec le moins d’écart de kilomètres entre les bacs à collecter) est généré automatiquement.

Projet réalisé par 6 étudiants ingénieurs de la filière SPID au cours de l'année 2016/2017

Et si nous permettons à un blessé de guerre tétraplégique, de monter à cheval ?

En partenariat avec le CNSD (Centre National des Sports de la Défense), 2 étudiants de la spécialité mécanique ont conçu un système de coque assise permettant à une personne tétraplégique de remonter sur un cheval. Ce dispositif, fixé sur l’arçon du cheval, se complète d’un gilet airbag (qui serait actionné, via un levier, en cas de chute par la personne accompagnatrice). Le cavalier tétraplégique, également équipé d’un casque airbag, est placé au sein cette coque qui maintient parfaitement ses membres supérieurs et inférieurs, via un « cavalève ». Afin d’amortir les pilonnements et éviter les chocs recensés même à cette lente allure (le pas), un tapis anti-escarre est ajouté. Ce modèle présente de nombreux avantages : la coque est légère, modulable, simple à fabriquer et adaptée aux chevaux.

Projet réalisé par 2 étudiants ingénieurs au cours de l'année 2016/2017

 

Echoguidage : un simulateur d’échographie nerveuse de niveau avancé
Proposé par le CHRU de Brest, le projet confié à cette équipe avait pour objectif la conception d'un simulateur d’échographie pour permettre aux internes de repérer les nerfs et réaliser une ponction par une aiguille visible sur l’appareil. Après constitution d’une riche banque d’images à partir d’un bras motorisé créé par les étudiants, ces dernières sont segmentées afin d’intégrer le système. La position de la sonde est quant à elle repérée par la caméra. Au déplacement de la sonde sur le pain de gel, une adéquation entre la position de la sonde et les images sauvegardées dans le système opère.

Projet réalisé par 5 étudiants ingénieurs de la filière SPID au cours de l'année 2016/2017

 

Evolution du module de prélèvement d’échantillon sur la navette Victor 6000 de l’Ifremer

Dédiée à la recherche scientifique dans le domaine de l'océanographie, la navette Victor de l’Ifremer,  est un système instrumenté et modulaire, capable d'effectuer de l'imagerie optique de qualité dans les grandes profondeurs. En fonction de la nature de la mission, il permet également de remonter à la surface des échantillons (roches, algues…). Afin d’automatiser et faciliter le travail du pilote, l’équipe a développé un système de fixation mécanique afin d’assurer un verrouillage/dé-verrouillage du panier de la navette contenant les échantillons prélevés. Le modèle a été imaginé et développé pour de l’impression 3D, en titane ou acier inoxydable, résistants à l’environnement marin.

Projet réalisé par 2 étudiants ingénieurs au cours de l'année 2016/2017

 

Maladie d'Alzheimer : localiser un patient fugueur
Près d'un million de personnes sont atteintes en France de la maladie d'Alzheimer. A un stade avancé de la maladie, les patients (qu'ils soient en maison spécialisée ou dans leur famille) peuvent fuguer ou se cacher. Afin de prévenir la famille ou le personnel soignant, des étudiants de l'ENSTA Bretagne ont développé un système de localisation en intérieur (bornes Bluetooth) et en extérieur (signal GPS) basé sur une montre portée par le patient et associée à une application Androïd.  Dans ce projet, les étudiants ont pris soin de tenir compte des aspects éthiques.

Le projet APS (Aide au Personnel Soignant) a été développé en 2015/2016 par 5 étudiants de la spécialité SPID.

  Scooter à 3 roues
 Remplacer l’électronique embarquée par de la mécanique : le concept de ce nouveau scooter 3 roues s’appuie sur cet objectif visant une meilleure stabilité et fiabilité du véhicule. Pour valider cette invention, Alexia et Olivier se sont penchés sur le comportement physique du système  via des outils de simulation en statique et en dynamique.

En savoir plus sur le  scooter à 3 roues "Trizz" (projet mené en 2014)
 

Sauvetage en mer : détecter un Homme à la mer
En partenariat avec des ingénieurs de Thales Systèmes Aéroportés, un groupe d'étudiants ENSTA Bretagne a travaillé sur la réalisation d'un système de sauvetage en mer. Celui-ci s'appuie sur un drone aérien capable de détecter la couleur orange d'un gilet de sauvetage. Le drone alerte le centre de contrôle si un homme à la mer est détecté. Pour vérifier la pertinence de l'information, l'opérateur peut visualiser, en temps réel, depuis le poste de contrôle, les données vidéos du drone.

Le projet SauvMer a permis de tester un logiciel d'ingénierie système proposé par Thales. Il a fait intervenir 6 étudiants en 2e année de la spécialité SPID (projet mené en 2015/2016)

Robotique autonome : cartographier une zone désertique
6 élèves-ingénieurs de 2e année (option SPID) se sont intéressés dans le cadre de leur projet industriel à un système de déploiement de géophones automatiques (capteurs sismiques) utilisant des robots mobiles. L’enjeu est de taille : il s’agit d’imaginer comment des robots pourraient intervenir de manière autonome en zone désertique pour cartographier une large zone (sous-sol).

En savoir plus sur ce projet de conception et de coordination de robots en milieu hostile (projet mené en 2014 par des étudiants de la spécialité SPID)

Poulie innovante
Proposé par INO-ROPE, une start-up créée par un diplômé de l’école, le projet industriel d’Ewen et Paul, étudiants en 2e année à l’ENSTA Bretagne vise à définir des modèles analytiques pour une poulie innovante. Un projet très concret, aux solutions attendues, qui nécessite d’imaginer des essais pour valider les modèles.

 En savoir plus sur ce projet (projet mené en 2014)

Contrôler une chaise roulante grâce aux mouvements oculaires
Dans le cadre de leur projet industriel, l’équipe « SWC2 » composée de 6 étudiants de la filière SPID a  développé un système complexe visant à contrôler une chaise roulante grâce aux mouvements des yeux. Outre la création d’un système et le développement de codes sous MATLAB, C,… les élèves ont dû imaginer des solutions innovantes en se basant sur des cartes de système embarqué.

En savoir plus sur ce système complexe (projet mené en 2014)