08-01-2014

Ma thèse en 180 secondes

C'est un défi lancé aux doctorant(e)s de Bretagne : intéresser tout le monde à son sujet de thèse en seulement 3 minutes, et pas une seconde de plus ! Félicitations à Carole et Richard, du laboratoire LBMS / ENSTA Bretagne, qui ont fait partie des 8 finalistes et valorisé avec concision et originalité leurs sujets : "un rideau de bulles pour protéger des effets de souffle" et "une voile de type "kitesurf" pour tracter les navires du futur"

Coaching collectif et sélection entre pairs

En Bretagne, ce concours a été organisé dans le cadre des Doctoriales. Cette rencontre scientifique annuelle de l'UEB réunissait 97 jeunes chercheurs de tout le territoire et de toutes les disciplines, du 9 au 13 décembre à Rennes.

Au préalable, une première séance collective avait permis aux participants d’être préparés simultanément à Brest, Lorient et Rennes, grâce aux réseaux de salles immersives du campus numérique UEB C@mpus. A l’issue de cette formation assurée par un médiateur scientifique, un responsable communication et un comédien, 75 Doctorants ont pu diffuser leur présentation sur la wikiradio de l’UEB et ainsi candidater au concours en ligne visant à désigner le Prix du Public.

Le jour J, c’est en groupe cette fois-ci qu’ils ont eu l’occasion de présenter chacun leur tour leur sujet, toujours en 3 minutes, à l’aide d’un visuel, sans autre accessoire. Une douzaine de doctorants de l'ENSTA Bretagne y participaient, représentant les écoles doctorales EDSM et SICMA de l'UBO.

8 finalistes ont été désignés, dont Richard (lire ci-dessous) et Carole, en thèse au centre de recherche ENSTA Bretagne. Bravo pour cette performance et cette envie de rendre la science accessible au plus grand nombre !

Les gagnantes de ce défi, doctorantes à l'université de Rennes 1 et à l'Université de Bretagne Sud, sont sélectionnées pour la finale nationale qui se déroulera à Paris en juin 2014, et représenteront peut-être la France au concours international francophone qui rassemblera à Montréal les finalistes québécois, français, marocains et belges à l'automne 2014.

 

Témoignage : Richard Leloup en thèse sur le projet "Beyond the sea"

Réduction des émissions de CO2, augmentation du prix du pétrole… l’industrie du transport maritime doit faire face à de nouvelles contraintes. C’est dans ce contexte qu’Yves Parlier, navigateur, a lancé le projet beyond the sea® : développer une solution industrielle pour la traction des navires par cerf-volant ou kite.

Des navires de plaisance, de course au large, de pêche jusqu’aux cargos de transport (porte-conteneur, pétrolier, vraquier ...), la traction par kite permet une réduction des besoins énergétiques, donc un gain financier, ainsi qu’une meilleure sécurité pour l’homme.

A l’ENSTA Bretagne, au sein du laboratoire LBMS et de l'équipe DFMS (Dynamique des Fluides, des Matériaux et des Structures), Richard mène sa thèse depuis septembre 2011 dans le but de modéliser un cerf-volant à armatures gonflables pour l’aide à la propulsion des navires. Ces travaux de recherches prennent en compte le couplage fluide/structure avec la trajectographie du kite.

Aux Doctoriales de l'UEB du 9 au 13 décembre 2013, Richard faisait partie d'un groupe d'une douzaine de doctorants de l'ENSTA Bretagne : 9 thésards du laboratoire de mécanique et des systèmes LBMS et 3 thésards en TIC du laboratoire Lab-STICC.

Richard est aussi diplômé de l'ENSTA Bretagne, promotion 2011, option architecture navale.

 

Infos complémentaires

 

Au centre : Richard et Carole, doctorants ENSTA Bretagne / LBMS, représentaient l'école doctorale des sciences de la Mer (UBO) au défi "ma thèse en 180 secondes"