07-03-2016

Workshop en Hydrographie et Océanographie : La rade de Brest étudiée sur toutes ses coutures

Vendredi 4 mars, les élèves-ingénieurs de la spécialité Hydrographie et océanographie ont présenté leurs travaux en présence d’industriels et d’institutionnels. Les résultats des six projets exposés sont le fruit d’un travail de près de 6 mois intégrant une partie acquisition de données, en rade de Brest et une longue phase de traitement et analyse de ces informations.

Worshop Hydrographie Océanographie à l'ENSTA Bretagne

Les sujets proposés aux étudiants ont tous un intérêt scientifique. Certains sont le fruit d’échanges et de besoins recueillis auprès des industriels. C’est le cas, par exemple, du cas portant sur l’analyse de trois systèmes inertiels s’appuyant sur des technologies différentes (dont deux produits Ixblue). Pour la Direction Générale de l’Armement, un groupe a repéré, via un sondeur de sédiments, les câbles enfouis en rade de Brest servant à alimenter des capteurs de mesures acoustiques et magnétiques.

Une équipe a travaillé sur la modélisation des courants dans la rade de Brest dans le but de fournir aux plongeurs sous-marins des cartes adaptées à leurs besoins comprenant les zones de danger.

Ces projets permettent aux étudiants de mettre en pratique leurs connaissances. Différents équipements sont mis à leur disposition, dont une partie prêtée par les entreprises. Neuf représentants d’entreprises et institutions étaient présents pour ce rendez-vous annuel : Ifremer, ECA, Ixblue, Aquatopo, Subtop, Maccartney France, Prime GPS, Fugro, Shom et UBO.

Le workshop vient clôturer le 5e semestre des étudiants. Tous partiront dans les prochains jours en projets de fin d’études aux quatre coins du monde.

 

Schema explicatif du projet de prédicteur automatique des fonds marins

Zoom sur un projet

Prédiction automatique des fonds marins

L’enjeu du projet choisi par Morgane, Alexis, Sabrina et Qian était de concevoir un prédicteur capable de distinguer automatiquement les différents types de fonds marins : vase, sable, roche… Les données ont été acquises par propagation acoustique, via un sondeur multifaisceau (IMRAD EM2040C)  positionné sur la vedette hydrographique de l’ENSTA Bretagne.  Suite à la mise en place d’une chaîne de traitements, les étudiants ont, à partir des données brutes, créé une classification des fonds.  En s’appuyant sur le modèle de Jackson, le groupe a réussi à obtenir des résultats intéressants mais la fréquence utilisée et certaines données manquantes ne leur ont pas permis de finaliser leur prédicteur.

 

 

En savoir plus