19-03-2015

Les femmes ingénieures à l'honneur  pour l'opération"100 femmes, 100 métiers : ingénieure demain" - 4° édition

Jeudi 19 mars, l'ENSTA Bretagne recevait une centaine de lycéennes en 1ère S. L'occasion de démystifier le métier d'ingénieure et d'inciter les jeunes femmes à inclure cette option dans leur choix de carrière.

Table ronde à l'ENSTA Bretagne pour l'opération 100 femmes 100 métiers : ingénieure demain

Sur la photo de gauche à droite : Solenn Valancony, étudiante en 2e année en architecture de véhicules ; Audrey Anzelin, étudiante en 3e année spécialisation perception et systèmes d'observation en contrat de professionnalisation chez Thales ; Solène Tanné, élève ingénieur en 1ère année en alternance chez Livbag ; Sidonie Hibral, ingénieure d'études en sonars chez Thales ; Julie Merrien, ingénieure chez DCNS ; Angélique Dremeau, enseignant-chercheur en traitement du signal dans l'équipe acoustique passive de l'ENSTA Bretagne ; Hélène Klucik, professeure d'anglais et animatrice de la table ronde.

L'après-midi s'est déroulé en 2 temps forts : 

  • la table ronde : 3 élèves ingénieures (dont une en alternance), 2 ingénieures en poste (DCNS et Thales) et une enseignant-chercheur ont pris la parole tour à tour pour présenter leur parcours, préciser les raisons de ce choix de carrière et expliquer ce qui les passionnait dans leur métier ou études ...

" Quand on rentre dans un cursus ingénieur, on ne se ferme aucune porte. On peut facilement changer de sujet, de domaine, de métier" explique Sidonie. "Devenir ingénieure, c'est la garantie d'avoir un emploi, un bon salaire et d'évoluer constamment" ajoute Audrey.

  • la visite du campus avec 5 "ateliers" pour découvrir des exemples de recherche menées à l'ENSTA Bretagne (acoustique passive et mécanique) et des compétitions étudiantes internationales auxquelles participent chaque année les étudiants de l'ENSTA Bretagne : Shell Eco-Marathon (automobile), challenge HydroContest (architecture navale) ou encore le concours Eurathlon (robotique).

Les lycéennes ont eu la possibilité de poser toutes les questions qu'elles souhaitaient. Si certaines ont un projet déjà bien défini, la plupart se posent encore de nombreuses questions sur leur future carrière. L'après-midi leur aura donc apporté une ouverture sur le(s) métier(s) d'ingénieure(s), dans lesquels les filles sont attendues.   

Il s'agissait de la 4e édition de cet événement. L'ENSTA Bretagne participe aux côtés de trois autres écoles d'ingénieurs brestoises (ENIB, ISEN et Telecom Bretagne) à cette initiative de l'UIMM* du Finistère. Celle-ci intègre le dispositif national de la CDEFI : Ingénieuses'15.

* UIMM : Union des Industries et des Métiers de la Métallurgie

Pour en savoir plus

Lire le communiqué de presse de l'UIMM 29 sur l'opération 2015 "100 femmes, 100 métiers : ingénieure demain"

Découvrez l'ensemble des initiatives françaises dans le cadre de l'opération Ingénieuses'15 portées par la CDEFI