04-12-2015

ENSTA Bretagne et DCNS créent un laboratoire commun de recherche et d’innovation Gustave Zédé

DCNS et ENSTA Bretagne ont signé, jeudi 3 décembre 2015, la création d'un laboratoire commun de recherche et d’innovation. Ses premiers travaux portent sur la fatigue des matériaux et des structures navales. S’inscrivant dans la dynamique d’innovation et de recherche collaborative du groupe DCNS, ce laboratoire commun Gustave Zédé vise le transfert de connaissances et de savoir-faire entre le monde académique et l’univers industriel.

Signature de la convention de création du laboratoire commun Gustave Zédé, jeudi 3 décembre à l’ENSTA Bretagne. De gauche à droite : Gilles Langlois, Patrick Puyhabilier et Eric Papin

Signature de la convention de création du laboratoire commun Gustave Zédé, jeudi 3 décembre à l’ENSTA Bretagne. De gauche à droite : Gilles Langlois, Patrick Puyhabilier et Eric Papin

Le laboratoire commun Gustave Zédé mène une recherche expérimentale et de modélisation portant sur des problématiques liées à la résistance, la stabilité et la durabilité des matériaux utilisés, notamment dans le naval militaire. Ce dispositif permet de développer des outils innovants d’aide au dimensionnement des structures navales mais aussi des outils numériques de prédiction de la tenue en fatigue de ces structures soumises à des sollicitations extrêmes.

Décupler le potentiel d’innovation

« Il est primordial de mettre en commun nos expertises et nos ressources pour favoriser et accélérer le transfert d’outils de conception et de simulation innovants dans les grands programmes de DCNS », précise Eric Papin, Directeur Innovation et Maîtrise Technique de DCNS.

« La mutualisation de nos moyens va renforcer nos capacités de réponse aux appels d’offre. Chacun dans son rôle, académique ou industriel, valorisera les travaux issus de leur collaboration notamment via des publications et des conférences», complète Gilles Langlois, Directeur de DCNS Research.

« Cette coopération entre ENSTA Bretagne et un grand industriel de la filière navale de rang mondial, est une reconnaissance de la valeur de notre recherche dans le domaine de la mécanique des matériaux et des systèmes. C’est aussi un accélérateur pour ces activités de recherche, qui, conduites en lien fort avec l’industrie, permettent l’émergence de solutions technologiques innovantes », ajoute également Patrick Puyhabilier, Directeur de l’ENSTA Bretagne.

La convention signée entre les deux partenaires fixe les objectifs du laboratoire au travers d’une feuille de route de recherche et d’innovation détaillée avec des moyens de travail mis à disposition.

Une collaboration entre acteurs du Grand Ouest

Le laboratoire commun s’appuie sur le laboratoire IRDL (ex-LBMS) : 290 scientifiques et techniciens issus de 4 établissements (UBS,ENSTA Bretagne, ENIB et UBO) et des moyens expérimentaux inédits et sur DCNS Research qui centralise l’expertise et les moyens techniques de recherche de DCNS dans les domaines matériaux, structures et procédés associés (80 collaborateurs répartis sur les sites de DCNS Nantes/Bouguenais et Cherbourg).

Des solutions pour améliorer la durabilité des structures en mer

En environnement marin, des sollicitations mécaniques fortes et répétées endommagent les structures navales et leurs matériaux. Le phénomène de fatigue est le plus souvent à l’origine de ces détériorations et pertes de performance. La caractérisation des causes et effets de la fatigue sur les différents types de matériaux (métaux, polymères ou composites), leurs assemblages (collés, rivetés, soudés…) doit permettre de faire évoluer la conception navale. Il s’agit de prévoir et d’améliorer la durabilité des navires, sous-marins et plateformes d’énergies marines, en agissant à l’échelle des différents éléments qui composent ces systèmes et des matériaux choisis pour les fabriquer.

 Jeudi 3 décembre, présentation d’expérimentations en fatigue pour DCNS au centre d’essais ENSTA Bretagne. De gauche à droite : Sylvain Calloch (chercheur LBMS/ENSTA Bretagne et au laboratoire commun Gustave Zédé), Eric Papin, Patrick Puyhabilier et Gilles Langlois.

Jeudi 3 décembre, présentation d’expérimentations en fatigue pour DCNS au centre d’essais ENSTA Bretagne.
De gauche à droite : Sylvain Calloch (chercheur IRDL/ENSTA Bretagne et au laboratoire commun Gustave Zédé), Eric Papin, Patrick Puyhabilier et Gilles Langlois.

Le laboratoire Gustave Zédé

Le laboratoire commun entre DCNS et l’ENSTA Bretagne est nommé Laboratoire commun Gustave Zédé du nom de l'ingénieur maritime Gustave Zédé (1825 - 1891), directeur des constructions navales et inventeur du Gymnote, premier sous-marin torpilleur opérationnel français. L'IRDL (ex-LBMS) est le fruit de la fusion du Laboratoire Brestois de mécanique et des Systèmes (LBMS) et du Laboratoire d’Ingénierie des MATériaux de Bretagne (LIMatB). Le nom d'Institut de Recherche Dupuy de Lôme (IRDL), fait référence à cet autre ingénieur militaire de grand renom qui, à cette même période, a beaucoup œuvré pour l'innovation en génie maritime en collaboration avec un certain ... Gustave Zédé.

Contacts Presse

DCNS : Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

ENSTA Bretagne : Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

 

En savoir plus