Markel réalise une thèse sur l'énergie houlomotrice après son mastère spécialisé énergies marines renouvelables

Originaire du Pays Basque Espagnol, Markel a décidé de suivre le mastère spécialisé énergies marines renouvelables après son diplôme d'ingénieur et une expérience professionnelle dans le domaine du stockage des énergies renouvelables au sein de l'Université TU Clausthal en Allemagne.

 

"La formation m'a apporté une vision globale du secteur des énergies marines renouvelables et des facteurs qui l'influence. J'ai découvert les entreprises, écoles et chercheurs qui travaillent dans ce domaine. Je suis vraiment satisfait de cette formation et extrêmement reconnaissant envers les personnes qui m'ont donné l'opportunité de suivre ce mastère, malgré mon faible niveau de français".

A son arrivée, Markel ne maîtrisait pas la langue française, il a donc bénéficié de cours de Français Langues Etrangères

Témoignage de Markel

"J'ai approfondi lors de mon stage de fin d'études, réalisé au sein de Tecnalia (Pays Basque),  mes connaissances sur l'énergie des vagues : le houlomoteur. Ce domaine très intéressant et qui a un grand potentiel doit encore faire l'objet d'études et de développement.

Faire une thèse était mon intention de départ en suivant cette formation. Avant de terminer mon stage, j'ai reçu deux opportunités pour poursuivre en doctorat : la première au Pays Basque avec Tecnalia et la seconde, en Irlande.  Comme j'adore découvrir de nouveaux pays et faire de nouvelles connaissances, j'ai opté pour l'Irlande !

J'ai donc intégré le "Centre for Ocean Energy Research - NUI Maynooth" où je travaille sur un grand projet dans lequel interviennent différentes entreprises du secteur houlomoteur comme Aquamarine ou OPT ainsi que différentes universités. 

Mes travaux de recherche portent sur les capteurs d'énergie des vagues. Je développe un modèle aussi proche que possible du temps réel qui tient compte des différentes non-linéarités comme par exemple les effets visqueux."