"Une année riche en enseignements"

Camille est élève militaire en 1ère année à l'ENSTA Bretagne. Elle nous fait partager son année militaire initiale dont un stage de 9 mois dans la marine nationale.


Camille en mission pour la Marine dans le canal du Mozambique

"Je n'ai pas réalisé une classe préparatoire dans un lycée militaire néanmoins, mon souhait était depuis longtemps de devenir officier. J'ai choisi de me diriger vers la mécanique en tant qu'Ingénieur des Etudes et Techniques d'Armement(IETA) pour la DGA.

1/ Ecole Polytechnique

L'intégration à l'Ecole Polytechnique est un moment impressionnant. Les 40 IETA se retrouvent confondus avec les 400 Polytechniciens. Ensemble, nous formons 4 compagnies regroupant chacune 4 sections (1 section = env. 30 élèves).

Sur place, des formalités administratives nous attendent ainsi que des séances de sport. Nous apprenons des chants, la marche au pas et revêtons une tenue unique dès le 2e jour (Tenues fournies). L'ensemble créé une cohésion dans le groupe

2/ La Courtine

Nous sommes partis un samedi matin en bus pour La Courtine. Nous découvrons un camp militaire sur lequel des baraquements sont installés.

Dans ma chambre, je me retrouve avec 4 Polytechniciennes et 1 autre IETA.

L'organisation des journées est minutée. Le lever s'effectue à 5h00, nous avons ensuite 1/2 heure pour nous habiller et faire le ménage. L'appel se fait à 5h30 et le petit-déjeuner à 6h30. Les journées sont composées de différents sports et de séances de tir. Nous sommes également partis plusieurs fois en bivouac. Tour à tour, nous prenons le commandement d'une demi- section et apprenons ainsi à gérer des équipes.

Au terme de ces 4 semaines, il nous est demandé de faire un choix de stage soit dans l'Armée de l'Air, l'Armée de Terre, la Marine, la BSPP (Brigade des Sapeurs-Pompiers de Paris) ou encore la Gendarmerie. Des conférences nous aident dans notre choix.

Personnellement, j'ai préféré choisir la Marine afin de partir à l'étranger.

3/ La Marine

J'ai commencé mon stage à l'Ecole Navale. J'ai suivi pendant 2 mois des cours sur la météo, la navigation, l'organisation de la Marine, l'éthique... Nous avions des devoirs notés qui contribuaient à définir un classement pour nos futures affectations.

Mes résultats étaient bons, j'ai donc eu l'affectation souhaitée : le "La Grandière". Il s'agit d'un bâtiment de Transport Léger (BATRAL). Le bateau étant situé à La Réunion, je suis arrivée sur l'île en décembre et y suis restée jusqu'à l'été suivant.

Au cours de cette période, je suis restée quelques mois à quai. J'ai réalisé des documents administratifs et suis intervenue sur les parties mécanique et électricité du bateau.

Nous sommes ensuite partis en mer pour réaliser la mission principale du bateau : le ravitaillement des îles françaises dans le canal du Mozambique. Sur 4 îles, il y a des détachements militaires d'une quinzaine de personnes. Nous les avons donc ravitaillés en nourriture et en eau.

Cette année fut très riche en enseignements. C'est une année qui ouvre sur de nombreuses choses que l'on ne connait pas. On découvre véritablement ce qu'est l'armée et on se sent fier d'y appartenir".

L'année 0 et ses 3 temps forts

  • Intégration à l'école Polytechnique (5 jours)
  • Séjour de 4 semaines à La Courtine (Creuse)
  • Affectation dans les armées (9 mois)

La place des filles selon Camille

"Etre une fille n'est pas une contrainte au cours de cette année. Si l'on est courageuse et ouverte, cette année se passera très bien. Lorsque les exercices sportifs sont durs, les garçons sont toujours là pour nous aider. La compétition est saine, on sait s'entraider".