Formation d'ingénieurs : spécialité robotique

Mécanique, physique, électronique, logiciels... la robotique est une discipline qui réunit de nombreux domaines. L'ENSTA Bretagne propose une formation d'ingénieur généraliste associée à des enseignements de spécialité permettant d'acquérir l'ensemble des compétences pour devenir ingénieur d'études, de développement et de recherche en robotique. 


Club robotique ENSTA Bretagne

A l'issue de la formation, vous serez capable de concevoir et développer des robots (humanoïdes, virtuels, aériens, marins, sous-marins, terrestres), de les rendre autonomes, collaboratifs (meute), d'optimiser leur trajectoire et mode de fonctionnement...

Les ingénieurs ayant choisi le profil robotique sont des ingénieurs systèmes pluridisciplinaires en modélisation dynamique, perception d’environnement et localisation, organes de propulsion et pilotage électriques, communications inter-véhicules et commande automatique. Ils ont une formation scientifique approfondie en automatique, des connaissances technologiques solides en génie électrique et génie mécanique.

Ensemble des robots "Naos" (Aldebaran Robotics) et "Dart" (fait maison) disponibles à l'ENSTA Bretagne et utilisés par les étudiants de l'ENSTA Bretagne au cours de leur formation.

L'apprentissage par projet

Au cours de leur formation, les étudiants réalisent plusieurs projets, en groupe, permettant de mettre en pratique leurs connaissances. La complexité des projets et le niveau d'exigence demandé augmentent progressivement afin de rendre les étudiants  directement opérationnels en sortie d'école.

  •  Dès la fin de la première année du cycle ingénieur, l'UV2.7 permet de découvrir l'univers de la robotique et de développer des compétences en logiciel, perception (reconnaissance de signaux acoustiques ...), traitement de signal appliqué, réseau, électronique numérique, IHR (Interaction Humain Robot)...
  • En 2e année, le projet industriel est associé à des enseignements en ingénierie système permettant de développer des méthodes de travail adaptées aux systèmes complexes. Les sujets sont très variés : rendre autonome un véhicule (en l'occurrence la Lotus Seven de l'école),  réaliser une cartographie de l'intérieur d'un bâtiment avec un quadrirotor,  concevoir un robot aéro-sous-marin capable de voler, aller sous l'eau, prendre des données et en ressortir pour revenir à son point de départ...
  • Enfin, en 3e année, avant de partir en stage de fin d'études, les étudiants réalisent une application système : un projet complet mettant en oeuvre de nombreuses compétences (exemples : cartographie et localisation simultanée en meute, régulation d’un drone de type hydrofoil...)
    La notation de ce projet porte sur la partie technique mais également sur les rendus (rapports intermédiaires et rapport final), la soutenance et le suivi de projet.

 
Démonstration du projet industriel Sauvmer mené en partenariat avec les ingénieurs de Thales Système Aéroportés : définition et réalisation d'un système pour le sauvetage en mer automatisé comprenant un drone aérien ainsi qu'un système de pilotage à terre du drone avec toutes les fonctionnalités nécessaires au contrôle du système complet.

Master recherche (double diplôme)

Le Master STS (Sciences, Technologies, Santé), mention "ingénierie des systèmes industriels", spécialité recherche "Systèmes Dynamiques et Signaux" vous est proposé en double diplôme. Il est délivré par l'Université d'Angers

En complément de la formation, le club robotique

Le Bureau des élèves propose un club robotique. Installés dans la "salle projets", à proximité des enseignants-chercheurs, les étudiants membres ont accès à d'importants moyens pour créer des robots (imprimante 3D, carbone,...) ou tester des systèmes existants (drone, quadrirotor, sous-marin...).

Chaque année, le club concourt à différentes compétitions : SAUC-E (concours européen de robots sous-marins autonomes), WRSC (coupe du monde de robots voiliers), EuRathlon (concours européen visant à faire coopérer différents robots), HydroContest (concours alliant architecture navale et robotique), coupe de France de robotique...

Débouchés

Les ingénieurs de ce profil trouvent à s’intégrer, au-delà du secteur robotique, chez les intégrateurs de systèmes transverses : avionique, automobile, médical, naval, développement durable, observatoires marins et inspection en milieux radioactifs.

Mots clés

Robotique, automatique, cybernétique, mécanique, logiciels, électronique embarquée, systèmes embarqués

 

Portraits d'Alumni

Saad (diplômé 2012)

Chercheur en robotique

MIT : Massachusetts Institute of technology (Boston, USA)

Patrick (diplômé 2010)

Coordinateur technique pour la gestion de crise NRBC* en Europe

AIRBUS DEFENSE & SPACE

Passionné par la conception de systèmes embarqués autonomes, il était dans tous les clubs à l’école : drone autonome, robot sous-marins, robot voilier, fusée…. Au sein du groupe Airbus, il a fait de ses passions sa profession.
Il débute comme responsable technique des activités robotiques et d’architecture système de simulateurs pour véhicules spatiaux.
Quatre ans plus tard, il est propulsé coordinateur technique d’un projet européen sur la gestion de crises NRBC*, impliquant 38 pays européens et une centaine de collaborateurs, incluant les utilisateurs finaux
* « NRBC » fait référence aux crises Nucléaires, Radiologiques, Biologiques et/ou Chimiques.