02-10-2017

Lucie, jeune diplômée, vient de vivre une expérience de recherche remarquable en s'intéressant aux compétences à l'innovation.

Etudiante de la promotion 2017, tout juste diplômée, Lucie Gaudron a fini son cursus en cycle ingénieur en beauté ! Elle vient en effet de recevoir les félicitations du public lors d’un colloque organisé par le SEFI (Société Européenne de Formation des Ingénieurs) pour son article de recherche sur les compétences nécessaires à l’innovation, où les « soft skills » tiennent une place de premier ordre.

 

 

Alors qu’elle est en substitution au Danemark, Lucie manque certains cours de son option Ingénierie et Gestion des Organisations. En rentrant en France, elle décide de rattraper ces cours, notamment le  management de l’innovation, cours qu’elle suit avec 6 étudiants de FIPA (Formation d’Ingénieur Par Alternance) et qui va mener Lucie jusqu’aux Açores !

En management de l’innovation, les étudiants réalisent un travail de groupe portant sur les compétences à innover.

Après une étude quantitative et qualitative sur la perception qu’ont les élèves ingénieurs de leurs compétences à innover, le groupe s’aperçoit que les résultats sont plus qu’intéressants. Poussés par Klara Kovesi, enseignante-chercheuse du pôle Sciences Humaines et Sociales (SHS) à l’ENSTA Bretagne, les étudiants décident d’aller plus loin dans ce projet et d’écrire un article qu’ils soumettront au SEFI 2017 (Société Européenne de Formation des Ingénieurs).

Lucie se lance dans l’aventure. Accompagnée par Klara Kovesi, elle entame la rédaction en anglais de l’article intitulé : « Are you ready to innovate ? Engineering students perception of their skills to innovate ». Lucie y décrit les résultats obtenus lors de l’étude conduite avec ses camarades auprès de 12 ingénieurs professionnels, questionnés sur les compétences nécessaires pour innover. 18 compétences ont ainsi été identifiées. Ensuite, une 2ème étude a été menée cette fois auprès des élèves ingénieurs pour classer ces 18 compétences selon leur ordre d’importance.

L’article de Lucie et Klara est reçu sans modification par le SEFI. « Nous étions très fières car c’est la première année qu’une étudiante en IGO est retenue ! » explique Klara Kovesi. Elles se rendent alors aux Açores, pour 4 jours de workshops et de conférences avec des membres du SEFI, professeurs dans les plus grandes universités européennes. C’est devant ces mêmes personnes que Lucie a présenté son article dans la catégorie « Engineering skills ». Une présentation qui a reçu les félicitations de dizaines de personnes ! « Certains auditeurs m’ont attendue à la fin de mon intervention pour m’inviter à présenter mon travail dans leurs universités ! » avoue, flattée, Lucie. Une très belle reconnaissance pour l’étudiante qui sort enrichie par cette expérience. « Ce projet m’a permis d’améliorer mes compétences d’écriture en anglais mais surtout de prendre confiance en moi ! » rajoute Lucie. 

L’étude de Lucie aura une suite. En effet, un autre étudiant rependra le sujet pour s’intéresser cette fois aux jeunes ingénieurs diplômés travaillant depuis 1 ou 2 ans afin de savoir si leur vision sur ces compétences est la même que lorsqu’ils étaient étudiants.

 

 

En savoir plus